Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : D’ici à janvier 2022, les effectifs de l’IGF devront accroître de 55 inspecteurs des finances

Published

on

L’inspection Générale des Finances (IGF) tient à augmenter ses effectifs d’ici à janvier 2022. Le nombre d’inspecteurs des finances devra ainsi passer de 145 actuels à 200.

Dans cette optique, elle a organisé, le dimanche 10 octobre 2021, dans quelques villes du pays, un concours de recrutement de nouveaux inspecteurs des finances.

Les villes concernées sont Kinshasa, Goma, Lubumbashi, Mbuji-Mayi et Kisangani.

En effet, le test portait sur plusieurs matières, notamment le droit, l’économie, les finances et l’informatique.

A en croire l’Inspecteur-chef de service de l’IGF, Jules Alingete, le concours organisé ce jour a fait suite à une hausse de la demande en termes de missions de contrôle. Il permettra d’accroître les effectifs de la patrouille financière à 200 inspecteurs.

« Le test qu’organise l’IGF est important dans la mesure où l’IGF veut porter ses effectifs à plus de 200 inspecteurs. Il y a une année, l’Inspection Générale des Finances travaillait avec 60 inspecteurs des finances. L’année passée, on a recruté quatre vingt cinq avant de passer à cent quarante cinq. Mais la demande en termes de missions de contrôle étant élevée, il était très important que nous puissions encore recruter pour atteindre les effectifs organiques. Le test organisé va donc porter le nombre d’inspecteurs à 200 », a déclaré Jules Alingete.

Des innovations annoncées

Parmi les innovations apportées par cette nouvelle session de recrutement, l’on note entre autres le recrutement des inspecteurs avec profil d’ingénieurs spécialistes en évaluation des bâtiments, des routes, des ponts, d’écoles.

« Ce qui est particulier cette fois-ci, c’est que pour la première fois à l’Inspection générale des finances, nous aurons des inspecteurs des finances spécialistes en évaluation des bâtiments, des routes, des ponts, d’écoles, bref de gros de marchés publics. Dans les marchés publics, dans les marchés des travaux, il y a beaucoup de faits de surfacturation, de corruption et de malfaçon. Et lorsque nous nous intervenons, nous nous limitons aux aspects financiers et n’avons pas assez de compétences pour faire l’évaluation physique des travaux. Mais à partir de janvier 2022, nous allons intervenir en faisant des évaluations financières et l’évaluation physique, avec des inspecteurs qui ont un profil d’ingénieurs en construction », a déclaré Jules Alingete.

L’Inspection générale de finances a l’ambition de se conformer aux normes relatives aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Dans cette philosophie, au moins quinze inspecteurs des finances devront être recrutés avec le profil d’informaticien.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito