Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Didier Budimbu prêche le bien-fondé de l’exploitation de 27 blocs pétroliers aux étudiants de l’UNIKIN

Avatar of La Rédaction

Published

on

IMG 20230524 WA0009

Déterminé à mettre en contribution le potentiel pétrolier et gazier de la République Démocratique du Congo au service du développement durable du pays, le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, et la Vice-Ministre des Hydrocarbures, Wivine Moleka, ont expliqué, le mardi 23 mai 2023, aux étudiants de différentes universités et instituts supérieurs, inscrits dans les filières pétrolières le bien-fondé des appels d’offres de 27 blocs pétroliers et trois gaziers lancé par le Gouvernement congolais en juillet 2022.

Pour Didier Budimbu, malgré les pressions des organisations internationales, le train de l’exploitation des ressources naturelles du pays est en marche et plus rien ne peut l’arrêter.

IMG 20230524 WA0010

Le Ministre Budimbu a révélé que pour les trois blocs pétroliers du Graben côtier les soumissionnaires ont été enregistrés et actuellement les équipes du ministère travaillent sur la finalisation des dossiers.

En outre, il fait savoir qu’il faut s’inspirer des exemples des pays comme l’Angola qui produisent plus de 1,6 millions des barils de pétrole brut par jour.

« Nous sommes arrivés dans ce secteur, on ne parlait que des produits finis. Mais à notre arrivée nous avons voulu changer les choses partant de notre potentiel pour passer à l’exploitation pétrolière. Des pays comme l’Angola produisent plus de 1,6 millions de barils de pétrole brut par jour. Mais nous ne produisons que 25 000 barils par jour alors que le potentiel permet de faire plus. Les appels d’offres que le Président de la République avait lancés en juillet 2022 sont conformes à la loi en vigueur dans notre pays. Pour les blocs gaziers, nous avons déjà trois soumissionnaires dont deux américains et un canadien. », a-t-il déclaré.

Pour le Ministre Didier Budimbu, il y a toutes les raisons pour que la République Démocratique du Congo augmente sa capacité de production du pétrole.

« Aujourd’hui le baril du pétrole est à 100 USD, si nous produisons 100 000 barils par jour, cela va permettre également l’augmentation de recettes mais aussi la création des emplois. », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, Didier Budimbu encourage les étudiants en pétrole et gaz à acquérir des compétences nécessaires pour relever ce défi du développement du secteur des Hydrocarbures de la République Démocratique du Congo.

Avant de clore son propos, Didier Budimbu n’a pas hésité de dénoncer les tentatives de diabolisation de ce processus d’appels d’offres pour l’exploitation des ressources naturelles du pays par des ONG internationales qui ferment les yeux lorsque les mêmes procédures sont enclenchées par d’autres pays.

Dans son mot d’introduction, le Recteur de l’Université de Kinshasa a indiqué que le présence du Ministre Didier Budimbu et de la Vice-Ministre Wivine Moleka été une interpellation pour la jeunesse de prendre conscience du rôle qui est le leur.

Tour à tour, le Doyen de la faculté de pétrole et gaz de l’Université de Kinshasa et quelques professeurs sont intervenus pour présenter le potentiel pétrolier de la RDC, le cadre juridique mais aussi l’apport des scientifiques de la République Démocratique du Congo dans le processus des appels d’offres lancé par le Gouvernement congolais.

Le Doyen de la faculté de pétrole et gaz de l’Université de Kinshasa a plaidé auprès du patron des Hydrocarbures pour la prise en compte des travaux de recherche menés par des scientifiques congolais mais aussi par des étudiants congolais.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV