Connect with us

a la une

RDC : Ebola, «urgence de santé publique d’ordre international» (OMS)

Published

on

RDC : Ebola, «urgence de santé publique d’ordre international» (OMS) 1

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Tedros ADHANOM GHEBREYESUS, vient de déclarer l’épidémie de maladie à virus Ebola en RDC, urgence de santé publique d’ordre international (PHEIC), ce 17 juillet 2019, depuis Genève où s’est tenue une réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international pour la Maladie à Virus Ebola(MVE) en RDC.

Le Comité a cité l’évolution récente de l’épidémie dans la formulation de sa recommandation, notamment le premier cas confirmé à Goma, une ville de près de deux millions d’habitants située à la frontière avec le Rwanda, et la porte d’entrée du reste de la RDC et du monde.

Pour le Dr. Tedros, il est temps que le monde entier prenne connaissance et redouble d’efforts.

« Nous devons travailler ensemble de manière solidaire avec la RDC pour mettre fin à cette épidémie et mettre en place un meilleur système de santé. Un travail extraordinaire a été accompli pendant presque un an dans les circonstances les plus difficiles », a – t – il insisté.

D’où, la nécessité pour pour tous les intervenants (de l’OMS, du gouvernement, des partenaires, etc.) de se mobiliser davantage.

« Evaluer le risque ainsi que le niveau de préparation à la riposte contre Ebola dans divers endroits du pays est la chose que nous devons régulièrement faire. Il faut que nous fassions du bruit constructive avec évaluation du niveau de préparation contre Ebola dans chaque province pour que la présidence de la RDC, fasse d’Ebola une priorité des priorités des priorités aujourd’hui », a suggéré Dr Justin Masumu de l’INRB.

Avis partagé par certains observateurs congolais qui ont l’impression que l’État congolais ne s’investit pas suffisamment dans la lutte contre Ebola. Puisque c’est la situation sécuritaire qui est un des facteurs déterminants de la propagation de cette épidémie.

A eux de s’interroger : pourquoi ne double-t-il pas d’efforts pour pacifier ces zones et permettre aux équipes de travailler dans la quiétude?

RDC : Ebola, «urgence de santé publique d’ordre international» (OMS) 2

Les médias sont aussi appelés à contribuer car ils ont un rôle important à jouer dans la sensibilisation sur cette maladie.

Il faut souligner que cette déclaration d’urgence intervient suite à la déception constatée par le comité face aux retards de financement qui ont limité la riposte à Ebola.

Les membres du Comité ont également souligné la nécessité de protéger les moyens de subsistance des personnes les plus touchées par l’épidémie en maintenant les voies de transport et les frontières ouvertes.

Selon eux, il est essentiel d’éviter les conséquences économiques punitives des restrictions sur les voyages et le commerce imposées aux communautés touchées.

Une urgence de santé publique d’ordre international (USPI) est déclarée lorsqu’il y a risque qu’un événement sanitaire qui affecte la santé des gens au-delà, non seulement du pays où sévit le problème mais aussi de la région.

« Il est important que le monde suive ces recommandations. Il est également crucial que les États n’utilisent pas l’urgence de santé publique de portée internationale comme une excuse pour imposer des restrictions au commerce ou aux voyages, ce qui aurait un impact négatif sur la réaction, la vie et les moyens de subsistance des habitants de la région », a déclaré le professeur Robert Steffen, qui a présidé le Comité d’urgence.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement