Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : élections 2023, la CENI obtiendrait 464 millions USD d’ici juillet

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : élections 2023, la CENI obtiendrait 464 millions USD supplémentaires d'ici juillet 2023

Les décaissements des fonds électoraux du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) en faveur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), pourraient atteindre une somme de 464 millions USD à fin juillet 2023 sur les prévisions globales annuelles arrêtées à 689 millions de dollars. Et ce, dans la perspective de l’organisation des élections prévues le 20 décembre 2023.

C’est le Ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, qui l’a annoncé, le mercredi 28 juin 2023, au cours de la cérémonie de présentation du deuxième rapport sur le risque pays-RDC.

« Sur le budget prévu pour la CENI en cette année, qui doit permettre de clôturer l’organisation des élections générales qui se tiendront en décembre 2023, 689 millions USD doivent être payés sur l’année. Sur ce montant, près de 200 millions USD n’ont pas été payés l’année passée. D’ici fin juin 2023, le Gouvernement prévoit de payer un total de 264 millions USD. Et à fin juillet, nous espérons avoir payé un total de 464 millions USD », a dit Nicolas Kazadi en réaction au rapport de l’agence de notation Bloomfield ayant émis des craintes quant au risque socio-politique à l’approche des élections de décembre 2023.

D’après l’agence Bloomfield, « la situation politique du pays est restée relativement apaisée en 2022, la période électorale pourrait s’avérer défavorable à l’amélioration du climat des affaires ».

À cet effet, l’agence Boomfield considère qu’« un bon déroulement du scrutin présidentiel en 2023 devrait permettre au pays de Simon Kimbangu de se maintenir sur la voie de la stabilité politique ».

Au-delà de la situation politique, la République Démocratique du Congo (RDC) fait également face à la crise sécuritaire qui secoue la partie Est du pays depuis plusieurs décennies.

Pour le Ministre Nicolas Kazadi, le Gouvernement congolais s’active pour apporter des solutions durables dans cette partie du pays.

Il faudrait noter qu’après 2006, 2011 et 2018, la République Démocratique du Congo s’apprête à organiser son quatrième cycle électoral.

Le Gouvernement congolais est déterminé à offrir aux congolais les meilleures élections possibles depuis l’accession du pays à l’indépendance.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV