Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : en 2023, les subventions des produits pétroliers atteindraient le seuil de 400 millions USD

Avatar of La Rédaction

Published

on

1EC2B372 0CAE 4648 825D 7FC87A68AD54

La République Démocratique du Congo (RDC) ne connaîtrait pas de rupture des stocks des produits pétroliers bien que dépendante de la conjoncture internationale.

Ces assurances ont été données par le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, au cours d’un briefing presse organisé, le mardi 28 novembre 2023, à l’initiative de son collègue de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya.

D’après Nicolas Kazadi, le Gouvernement congolais a déjà procédé à quelques paiements de manque à gagner aux sociétés pétrolières.

Comme l’année dernière, le coût lié à la subvention des produits pétroliers en République Démocratique du Congo est estimé autour de 400 millions de dollars.

« Les dispositions sont prises pour qu’il n’ait pas de pénurie des produits pétroliers en République Démocratique du Congo. Nous avons fait quelques paiements et aujourd’hui on a finalisé un montage pour pouvoir financer ce manque à gagner qui se chiffre de nouveau à près de 400 millions USD. », a-t-il déclaré.

Dans ses explications, le Ministre Nicolas Kazadi a noté que le Gouvernement congolais avait également payé la somme de 400 millions de dollars au titre de manque à gagner afin de protéger le pouvoir d’achat de la population congolaise.

« L’année dernière [2022], nous avons consacré plus de 400 millions de dollars américains pour limiter la hausse du prix de carburant et préserver le pouvoir d’achat de la population. Mais la même année, nous avons également constaté que le secteur n’était pas totalement transparent. A cet effet, nous avons mis en place des réformes. Nous avons fait faire un audit. L’audit qui a toujours été difficile à réaliser par ceux qui nous ont précédé, nous avons réussi à faire cet audit. Nous avons essayé d’apporter plus de transparence dans ce manque à gagner et cela nous a permis d’économiser plus de 70 millions de dollars en une année. Ce montant aurait été payé si nous n’étions pas vigilant. », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, l’argentier national de la République Démocratique du Congo a relevé le fait que le Gouvernement congolais a accumulé des arriérés en termes de subvention des produits pétroliers. Cette situation étant due notamment à la persistance de la guerre dans l’Est du pays mais aussi à la suite à l’organisation des prochaines élections prévues le 20 décembre de l’année en cours.

« Aujourd’hui, nous avons également accumulé des arriérés en termes de subvention parce que cette année 2023 a été un peu plus difficile que la précédente. Nous connaissons la guerre d’un côté avec le M23 et de l’autre côté, la baisse d’un gap d’environ 20% des recettes propres par rapport aux recettes attendues au cours de cette année à cause notamment de l’effondrement du cours du cobalt. Et donc, ces éléments de contraintes nous ont amené à accumuler des arriérés en termes de manque à gagner de subvention pétrolière. », a affirmé le Ministre Nicolas Kazadi.

Depuis quelques jours, l’approvisionnement en produits pétroliers notamment l’essence et le gazole est devenu très difficile dans la capitale congolaise. Cette situation entraîne des conséquences sur le coût de transport en commun, surtout avec les motards qui doublent voire triplent le prix de la course en toute impunité.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV