Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : en 5 ans, les projets agréés au Code des investissements ont injecté 4,6 milliards USD dans l’économie du pays (rapport)

Avatar of La Rédaction

Published

on

DCEACC74 ACCE 4BF5 A46B 0CFCC4AEC737

Les projets agréés au Code des investissements du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) ont favorisé l’injection de 4,6 milliards de dollars américains dans l’économie congolaise au cours de ces cinq dernières années.

Ces données sont fournies par l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) dans la deuxième édition de son rapport statistique des projets agréés entre 2019 et 2023.

« Il est à constater que les projets agréés au Code des investissements ont eu un impact positif sur l’économie congolaise pendant la période précitée. Ils ont injecté environ 4,6 milliards de dollars
américains dans l’économie. », renseigne ce rapport statistique de l’Agence nationale pour la promotion des investissements.

Au cours de la période sous-analyse, des investissements réalisés ont favorisé les créations de près de 17.524 emplois directs pour la population de la République Démocratique du Congo.

D’après le rapport de l’ANAPI, ces résultats ne sont pas le fruit du hasard. Ils sont le reflet de la volonté du Gouvernement de la République Démocratique du Congo de rendre le pays compétitif et attractif.

Pour ce faire, le Gouvernement congolais a mis en œuvre plusieurs réformes et facilités visant à améliorer le climat des affaires autrefois décrié par les investisseurs.

Par ailleurs, l’ANAPI estime que quoique la tendance soit bonne avec une hausse du niveau des investissements, il paraît toutefois nécessaire que les efforts consentis au niveau institutionnel dans
l’assainissement de l’environnement des affaires ainsi que dans la promotion des investissements se poursuivent pour une plus grande attraction des Investissements Directs Étrangers et une meilleure promotion et représentativité des investissements domestiques. Ceci a été démontré d’une part, par l’étude sur l’application des réformes sur le climat des affaires dans les 26 provinces commandée par l’ANAPI en 2022, et d’autre part par le Baromètre national sur le climat des Affaires produit par la Cellule Climat des Affaires de la Présidence de la République.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV