Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : en août 2022, le Gouvernement a levé 150 milliards de CDF au titre d’Obligations du Trésor indexées

Avatar of La Rédaction

Published

on

images 32

A fin août 2022, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a emprunté sur le marché financier local des Obligations du trésor indexées un montant total de 150 milliards de Francs congolais (CDF) (près de 75 millions USD).

C’est ce que renseigne la note de conjoncture de la Banque Centrale du Congo qui compile les opérations financières effectuées au cours de la période mentionnée ci-haut.

« Au cours du mois d’août 2022, le Trésor a levé 150,0 milliards de CDF au titre d’Obligations du Trésor d’une maturité de 2 ans au taux d’intérêt de 10 % l’an. Le taux de couverture du montant
mis en adjudication a été de 66,7 %, avec un prix moyen pondéré de 99,87 %. », peut-on lire dans ce document de la Banque Centrale du Congo.

A en croire la plus haute institution financière de la République Démocratique du Congo,
les remboursements des titres échus, à la période indiquée, se sont chiffrés à 33,1 milliards de CDF
dont 20,1 milliards des Bons du Trésor et 13,1 milliards d’Obligations du Trésor.

Il faudrait noter que les émissions des Bons du Trésor indexés et des Obligations du Trésor indexées permettent au Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC), qui en est l’émetteur, de compenser les déficits de la mobilisation des recettes publiques.

Malgré le bon comportement des régies financières dans la mobilisation des recettes publiques, améliorées notamment par la hausse de prix des produits miniers, le Gouvernement congolais continue d’émettre les Bons du Trésor indexés et les Obligations du Trésor indexées pour obtenir plus de moyens de sa politique.

Dans le calendrier indicatif d’émissions des Bons du Trésor indexés et des Obligations du Trésor indexées publié récemment par le ministère des Finances, le Gouvernement congolais prévoit d’emprunter 320 milliards de Francs congolais (CDF), soit près de 160 millions USD au quatrième trimestre de l’année en cours.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV