Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : en dix mois 2022, la ville de Kinshasa a bénéficié de plus de 271,3 millions USD au titre de rétrocession (rapport)

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : la croissance du PIB hors mines s’établirait à 4,7% en 2022 contre 4,5% en 2021

La ville province de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC), a bénéficié de la part du Gouvernement central des crédits budgétaires de l’ordre de 545,9 milliards de Francs congolais CDF, soit 271,3 millions USD au titre de rétrocession aux provinces et aux entités territoriales décentralisées en dix mois de l’exercice budgétaire 2022.

Ces chiffres ont été fournis à travers les états de suivi budgétaire provisoires du mois d’octobre 2022 de la Direction générale des politiques et programmation budgétaire.

D’après ce rapport, les projections Budgétaires en faveur de la ville de Kinshasa pour cette période ont été chiffrées à hauteur de 501,0 milliards de CDF, soit plus de 250 millions de USD.

Cette analyse révèle un taux d’exécution budgétaire de l’ordre de 108,9% du montant total attendu au cours de cette période, soit un dépassement budgétaire de l’ordre de 8,9% qui représente 44,9 milliards de CDF.

S’agissant de la répartition de cette somme, la ville de Kinshasa justifie l’utilisation de ces crédits budgétaires de la manière suivante :

– la rémunération des agents et cadres de l’administration publique a coûté à la ville de Kinshasa une somme de 502,9 milliards de CDF contre les prévisions budgétaires arrêtées à hauteur de 406,8 milliards de CDF.

– au cours de la même période, les dépenses de fonctionnement des institutions de la ville sont chiffrées à 43 milliards de CDF contre les prévisions budgétaires arrêtées à 35,4 milliards de CDF.

Par ailleurs, ce rapport sur les états de suivi budgétaire renseignent que les investissements sur le transfert aux provinces et ETD n’a connu aucun début d’exécution budgétaire contre les prévisions linéaires de l’ordre de 58,7 milliards de CDF.

Il sied de noter qu’à ce stade, la ville de Kinshasa reste la province la mieux rétrocédée par l’administration centrale du pays.

Pour toute l’année, le Gouvernement central devrait rétrocéder à la ville de Kinshasa une somme totale de 601,2 milliards de CDF, soit plus de 300 millions USD.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito