Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: en mai 2022, les régies financières ont mobilisé les recettes à hauteur de 1 866,2 milliards de CDF soit 933,1 millions USD

Avatar of La Rédaction

Published

on

Dgda, Dgrad, DGI

Les recettes réalisées, au courant du mois de mai 2022, par les régies financières de la République Démocratique du Congo (RDC), sont évaluées à 1 866,2 milliards de Francs congolais (CDF), soit 933,1 millions USD. Un résultat qui représente un taux de réalisation de 141% par rapport aux prévisions mensuelles arrêtées à 1 326,5 milliards de Francs congolais (CDF).

Ces statistiques ont été fournies par le Ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, au cours de la réunion du Conseil des Ministres du vendredi 3 juin 2022.

Quant aux contributions de chacune des trois régies financières, elles sont en effet réparties de la manière suivante :

1° La DGDA : 297,6 milliards de Francs congolais (CDF) soit un taux de réalisation de 80% sur les prévisions mensuelles de 372,1 milliards de CDF ;

2° La DGI : 1 329,5 milliards de CDF soit un taux de réalisation de 178% sur les prévisions mensuelles de 746,6 milliards CDF ;

3° La DGRAD : 239 milliards de CDF soit 115% sur les prévisions mensuelles de 207,8 milliards CDF.

Par ailleurs, le Ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, a révélé de nombreux dysfonctionnements s’agissant de la perception de l’impôt spécial sur les profits excédentaires (autrement dit « les super profits ») auprès des opérateurs miniers.

Selon Nicolas Kazadi, une étude menée sur la collecte de cet impôt spécial dans le secteur minier en avril 2022 fait ressortir quatre enseignements à savoir :

1° Seules 12 entreprises sur 40 ont payé cet impôt pour un montant total de 255,4 milliards de CDF;

2° Les plus grandes entreprises minières du pays n’ont pas payé cet impôt alors qu’elles devraient le faire;

3° Les entreprises qui ont déclaré et payé l’impôt ne l’ont pas forcément payé correctement. Sur un échantillon de 7 entreprises, il apparaît qu’un montant d’au moins 920 milliards de CDF peut encore être recouvré par voie de redressement;

4° Environ 1 600 milliards de CDF auraient dû être acquittés par le secteur minier au titre de l’impôt sur les super profits en avril 2022.

A ce sujet, le Ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, a indiqué que toutes les dispositions ont été prises pour permettre au Trésor de recouvrer ces fonds publics.

L’argentier de la RDC a précisé en outre que « les dépenses réalisées au 1er au 31 mai 2022 s’élèvent à 1 723 milliards de Francs congolais (CDF) et 6 697 milliards de CDF en cumul annuel ».

Au courant du mois de mai 2022, a-t-il mentionné, 83 millions USD ont été payés aux sociétés pétrolières au titre de subventions à leurs pertes et manques à gagner dont 48 millions USD à faire valoir sur la prochaine certification.

Agnès KAYEMBE

Advertisement

Edito