Connect with us

a la une

RDC : enfin, Bemba exige 68 millions d’euros d’indemnisation à la CPI !

Published

on

RDC : enfin, Bemba exige 68 millions d'euros d'indemnisation à la CPI ! 1

L’opposant congolais, Jean-Pierre Bemba Gombo vient d’exiger 68 millions d’euros d’indemnisation à la Cour pénale internationale (CPI) pour préjudices subis. Acquitté après avoir jugé et condamné à tort, l’ex vice-président de la RDC a enfin activé la démarche définie dans l’article 85 (3) du statut de Rome. Zoom Eco avait analysé cette éventualité en juin 2018.

D’après son avocat, Peter Haynes Bemba demande, dans un document transmis à la CPI, le versement d’au moins 12 millions d’euros pour la durée de sa détention, 10 millions d’euros de dommages et intérêts aggravés, 4,2 millions d’euros pour ses frais de justice et un montant d’au moins 42,4 millions d’euros pour les dommages causés à ses biens.

« Le but de cette demande est de tenter de réparer une partie des dommages causés à l’homme et à sa famille par son arrestation, sa détention et les actes accessoires de la Cour et de certains États parties », a – t – il souligné.

Allusion faite notamment à sa carrière politique, à la prospérité de ses affaires et celles de sa famille, à la perte de liberté, à la réputation entachée, à l’humiliation et le déshonneur, à la privation des agréments de la vie, à la perte de la liberté d’action et à d’autres droits civiques, à l’asservissement à la discipline carcérale, aux répercussions sur son avenir, … pendant les dix ans.

A RE(LIRE) : et si Bemba exigeait une indemnisation à la CPI ?

Depuis juin 2018, la Cour pénale internationale attendait qu’une demande formelle soit présentée pour envisager une décision, à sa discrétion, d’ordonner ou non l’indemnisation du temps passé illégalement en détention.

« Un homme innocent a perdu 10 ans de sa vie. Bien entendu, la Chambre ne peut pas revenir en arrière et lui rendre ces années. Le seul remède qu’elle puisse fournir est une réparation financière », a insisté M. Haynes.

Jean-Pierre Bemba Gombo a été acquitté par la CPI de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité après près d’une décennie d’incarcération.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :