Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Envisager l’investissement minier industriel en dehors du grand katanga ! (Tribune)

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC Envisager linvestissement minier industriel en dehors du grand katanga

Tribune – La RDC est un scandale géologique. On y trouve de l’or, du cobalt, du cuivre, du lithium, du coltan etc… Ces avantages naturels se reflètent notamment par un taux de croissance positive du pays poussé en grande parti par le secteur minier. Cependant à y regarder de plus près, cette potentialité me semble sous exploitée. En effet, lorsque j’analyse l’État des titres miniers daté de juillet 2021, il ressort qu’il existe sur les 388 titres miniers d’exploitations actifs appartenant à des entités privées dont 245, soit 63% sont situés dans les provinces du Haut Katanga et du Lualaba. Les provinces de l’Ouest où il existe pourtant des traces de minerais comme le diamant à Djolu ou à Idiofa respectivement dans les provinces de la Tshuapa et du Kwilu où il n’existe actuellement aucun titre minier d’exploitation. La question est donc de savoir comment attirer les investissements miniers dans ses zones en dehors du Grand Katanga ?

A ce sujet, le Code Minier actuel est d’un grand secours car il prévoit notamment, s’agissant du régime fiscal, en son article 220, que « le Premier ministre peut, par décret délibéré en Conseil des ministres, accorder un certain nombre des mesures incitatives à l’endroit de provinces souffrant de déficit d’infrastructures pour booster leur essor économique à partir des ressources minières. ».

RDC Envisager linvestissement minier industriel en dehors du grand katanga 1 1

En effet, l’investisseur minier dans des provinces comme la Tshuapa, le Kwilu ou le Mai-Ndombe, au regard de leurs déficits en infrastructure (route, énergie, main d’œuvre) ne peut pas avoir les mêmes charges fiscales qu’un investisseur minier dans le Haut-Katanga ou dans le Lualaba. Malheureusement, nous constatons depuis l’entrée en vigueur de l’article 220 ci-haut cité (2018), qu’aucune mesure incitative n’a été prise en faveur de ses provinces, ce qui constitue un désavantage concurrentiel énorme en termes d’attractivité.

Ayant appréhendé cette inaction des pouvoirs publics, j’ai débuté depuis 2018, l’élaboration d’un projet de loi que j’appelle « la loi sur les zones économiques minières » qui prévoit, dans l’esprit de l’article 220, non seulement des mesures incitatives à l’investissement minier dans les provinces hors Katanga mais aussi la procédure très stricte pour y avoir accès. Dès que ça sera prêt et que les autorités publiques congolaises exprimeront la volonté d’élargir les investissements miniers en dehors du « Grand Katanga », je compte bien prendre langue avec le ministre des Mines pour y apporter ma contribution.

RDC Envisager linvestissement minier industriel en dehors du grand katanga 1 2

Il est temps d’envisager le développement de l’industrie minière en dehors du « Grand Katanga ».

ENGUNDA IKALA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV