Connect with us

a la une

RDC : états financiers 2019 de la BCC, Déogratias Mutombo note l’enregistrement d’une « performance financière »

Published

on

RDC : états financiers 2019 de la BCC, Déogratias Mutombo note l’enregistrement d’une « performance financière » 1

Après le tollé constaté après la publication des états financiers 2019 de la Banque centrale du Congo à l’issue d’un audit réalisé par le cabinet Deloitte Services Sarl, la réaction de la Banque centrale du Congo (BCC) ne s’est pas faite attendre.

Au cours d’un point de presse qu’il a animé le jeudi 8 octobre 2020 à Kinshasa, le gouverneur de la BCC se dit satisfait de la performance financière enregistrée par l’Institut d’émission pendant l’exercice ayant fait l’objet de l’audit (2019).

A l’analyse des résultats de l’audit sur les états financiers 2019 de la BCC, Déogratias Mutombo note que ces derniers traduisent une certaine performance financière notamment en termes de taux de progression du total actif.

« Lorsque l’on considère l’opinion même de l’auditeur, elle est favorable sans réserve. L’auditeur indique dans son rapport, que les états financiers reflètent l’image fidèle de la situation financière de la banque centrale, situation close le 31 décembre 2019, y compris sa performance financière et ses flux de trésorerie. C’est un travail qui est fait conformément aux règles et principes comptables admis en RDC, aux dispositions légales applicables aux banques centrales », a réagi le gouverneur de la BCC.

Et d’ajouter : « lorsqu’on analyse même le bilan, on comprend que cette analyse fait apparaitre, pour l’actif, un taux de progression de 36,9% en 2019 par rapport à 2018. L’actif de bilan passe de 6 096 milliards CDF venant de 4 450 milliards CDF en 2018 et 4 096 milliards CDF en 2017. C’est une performance financière qui est vérifiable dans les états financiers de la Banque centrale du Congo ».

Il est vrai qu’au niveau de la Banque centrale, a poursuivi Déogratias Mutombo, on ne poursuit pas en priorité le bénéfice. Mais, a-t-il nuancé, depuis que nous avons instauré notre gestion, les exercices se clôturent par des bénéfices d’exploitation importants.

« Même si ce bénéfice a été en baisse en 2019, je crois qu’il a été de plus ou moins 11 milliards FC en 2019 contre plus de 35 milliards FC en 2018. Et c’est ce qui améliore la situation financière de la Banque centrale. Même sur le plan de la trésorerie, on n’enregistrait jamais de déficit. C’est seulement cette année », a renchéri Déogratias Mutombo.

Il justifie cette situation par le fait qu’en 2020, l’Etat n’a pas payé les intérêts sur la créance titrisée. Déogratias Mutombo a rappelé que l’Etat congolais plus de 2 000 milliards de francs congolais à la BCC mais à ce jour, il ne paie même pas les intérêts sur ces créances.

Olivier KAMO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement