Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Félix Tshisekedi remet les diplômes aux premiers produits de l’Ecole de guerre de Kinshasa

Published

on

Vingt-cinq hauts gradés des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), produits de la première promotion de l’Ecole de guerre de Kinshasa ont reçu leurs diplômes de fin d’études des mains du Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, ce lundi 26 juillet 26 juillet 2021 à Kinshasa.

L’esplanade du Centre supérieur militaire situé dans la commune de Ngaliema a en effet servi de cadre à la cérémonie de remise de brevets aux lauréats.

Les lauréats de cette première promotion de l’Ecole de guerre de Kinshasa, baptisée « promotion Etienne Tshisekedi wa Mulumba » obtiennent leurs brevets de fin d’études après six mois de formation, grâce à un appui significatif de la République française.

Pour le Ministre de la Défense, la production des premiers lauréats est un signal fort dans la défense de la souveraineté du pays, surtout quand on sait que la formation des hommes en uniforme présente des enjeux importants.

« La présente formation que nous clôturons présente de grands enjeux et procède du renforcement des capacités opérationnelles de nos forces armées, l’un des soucis majeurs du Gouvernement et du Président de la République Félix Tshisekedi en particulier (…) La présente cérémonie démontre l’attention particulière que la plus haute autorité de l’Etat attache à la réforme de notre outil de défense pour sa professionnalisation et sa crédibilité. Sa montée en puissance qui constitue le crédo du Commandant suprême, doit conjuguer les facteurs constitutifs d’une armée moderne, à savoir des hommes et femmes bien formés, bien équipés et moralement bien motivés », a-t-il déclaré.

Dans sa communication de circonstance, le Chef d’Etat-Major Général des FARDC, le Lieutenant-Général Célestin Mbala a indiqué que la France a joué un rôle essentiel dans la réalisation de ce projet qui s’inscrit dans le cadre de renforcement des capacités des hauts cadres des FARDC.

Pour Célestin Mbala, la mise sur pied de l’Ecole de guerre de Kinshasa constitue non seulement une expression de la quête de l’excellence dans la perspective de redevabilité mais aussi et surtout la volonté du Président Tshisekedi à organiser les FARDC de manière à ce qu’elles soient prêtes à répondre à tout genre de menace contre la République.

« Cette première expérience a permis de tirer les leçons qui permettent de mieux poser les jalons pour l’avenir. Dans cette optique, l’objectif militaire doit toujours être en symbiose avec l’objectif politique », a-t-il renchéri.

Pour sa part, l’Ambassadeur de la République française en RDC a rappelé le contexte dans lequel s’inscrit le partenariat étroit et global qui unit la RDC et la France.

A ce jour, a reconnu le diplomate français, il y a un renforcement significatif de la coopération entre les deux pays.

Pour lui, le partenariat entre les deux pays s’appuie sur un engagement mutuel.

« La sélection des élites militaires doit s’inscrire dans un processus global. Je souhaite que l’Ecole de guerre de Kinshasa devienne une référence en Afrique », a déclaré l’Ambassadeur de France.

Pour rappel, l’Ecole de guerre de Kinshasa (EGK) a été inaugurée début janvier 2021 par le Président Tshisekedi.

Elle bénéficie de l’appui technique et financier de la France.

La mise sur pied d’une école de guerre en RDC vient résoudre entre autres le problème d’insécurité dont le pays est victime depuis des décennies.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito