Connect with us

a la une

RDC : Félix Tshisekedi tient mordicus à l’adoption de l’Accord portant création de ZLECAF

Published

on

RDC : Félix Tshisekedi tient mordicus à l'adoption de l’Accord portant création de ZLECAF 1

Le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, a relevé à l’attention du Conseil des ministres tenu, le vendredi 16 octobre 2020, le fait que la RDC n’a toujours pas ratifié l’accord sur la ZLECAF. Il tient mordicus à l’aboutissement de ce processus. C’est ainsi qu’il a instruit le ministre en charge des Relations avec le Parlement de faire le suivi de ce dossier de sorte qu’il soit examiné et adopté au cours de la présente session parlementaire.

Lors de la huitième réunion ordinaire du Conseil des ministres, tenue le vendredi 1er novembre 2019, le projet de loi autorisant la ratification par la République démocratique du Congo Congo de l’Accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), avait été adopté.

A cette occasion, les membres du Gouvernement avaient, sous la présidence du chef de l’Etat, examiné ce projet de loi leur soumis par le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba. A la suite de cette approbation de l’Exécutif national, les deux chambres du Parlement congolais devraient le ratifier. Mais jusque-là, le parlement traine les pas.

Le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi avait participé au mois de juillet 2019 au Sommet extraordinaire de l’Union africaine à Niamey (Niger). Cette réunion avait permis de lancer officiellement la zone de libre-échange continentale (ZLECAF).

Par ailleurs, les cinq instruments du Traité portent sur les règles des produits d’origine, les offres tarifaires, la suppression des barrières tarifaires, le système de paiement numérique de dédouanement et l’observatoire africain de facilité du commerce ont déjà été adoptés.

Il faut souligner qu’au mois de décembre 2019, le ministre d’Etat au Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, avait présenté à l’Assemblée nationale, le projet de Loi autorisant la ratification, par la République Démocratique du Congo, de l’Accord portant création de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAF).

Devant les élus nationaux, il avait relevé les avantages que peut procurer ce projet, singulièrement pour la RDC, mais également les défis auxquels nous, en tant qu’Etat, devrions faire face en matière de participation au commerce intra-africain.

Au cours de cette présentation, le ministre Bussa avait déclaré que « le processus d’intégration économique africaine est irréversible et, la RDC doit être prête à en saisir l’opportunité pour accroître son produit intérieur brut et se positionner comme un partenaire économique incontournable en Afrique».

Le projet avait été jugé recevable et envoyé en commission pour des études approfondies. Et jusqu’aujourd’hui aucune suite n’est réservée à ce dossier. D’où la présente interpellation du Chef de l’Etat pour réactiver le processus.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement