Connect with us

a la une

RDC : FMI présente à l’exécutif le pré-rapport de sa mission au titre de l’article IV

Published

on

RDC : FMI présente à l'exécutif le pré-rapport de sa mission au titre de l'article IV 1

Le mission du Fonds monétaire international (FMI) a présenté à l’exécutif national le rapport préliminaire de ses consultations au titre de l’article IV des statuts de cette institution de Bretton Woods. C’était au cours d’un séminaire qui a eu lieu, ce mardi 4 juin 2019, au Kimpinsky Hotel Kinshasa.

Un communiqué officiel sanctionnant la fin de la mission devrait être publié dans les prochaines heures.

En effet, durant deux semaines, les deux parties ont pu passer en revue l’évolution de la situation macro-économique et financière de la RDC depuis les dernières consultations du FMI datant de 2015 ; et elles ont également évalué la présence des risques éventuels pouvant peser sur la stabilité de cette situation.

Des informations et soubassements produits auront permis aux experts de les analyser et les résultats de celles-ci font l’objet des recommandations du FMI en faveur des ajustements des politiques économiques et financières menées par le gouvernement congolais.

D’après le chef de la délégation, la mission a travaillé notamment sur la gestion de la politique économique et budgétaire ainsi que de l’endettement qui se trouvent être sa spécialité.

« Le défi-clé du gouvernement congolais, c’est d’augmenter les recettes et les ressources financières», a-t-il déclaré au sortir de l’audience accordée à sa délégation par le chef de l’Etat le même jour à la N’sele.

Entre les lignes, il y a lieu de comprendre que le FMI a échangé avec la partie congolaise sur la manière dont il entend accompagner la RDC dans ses efforts pour le redressement de son  économie et de ses finances publiques.

Au terme de ces échanges avec l’exécutif national sur les conclusions préliminaires des consultations menées en RDC, la mission du FMI va finaliser son rapport à adresser au Conseil d’administration. Il sera assorti des recommandations pour une meilleure gouvernance économique et éventuellement pour accéder à une assistance technique et financière en faveur de la RDC.

En rappel, la délégation du FMI a visiblement trouvé une situation nettement améliorée après la crise économique que le pays a connue entre 2016 et 2017. Elle a également constaté le début de la mise en oeuvre des réformes qui nécessitent d’être renforcée par une gouvernance rigoureuse.

Trois ans après, les dernières consultations au titre de l’article IV des statuts du FMI qui date de 2015, celles-ci se sont basées, d’après le gouverneur pays et ministre des Finances Henri Yav, sur quatre critères choisis selon leur pertinence afin de répondre aux priorités désignées parle chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Il s’agit de : maintenir la stabilité macro-économique grâce aux politiques budgétaires et monétaires appropriés ; améliorer la gouvernance notamment la lutte anticorruption ; assurer la viabilité de la dette publique ; promouvoir la compétitivité de l’économie.

Outre l’equipe du FMI, des délégués des partenaires au développement, des parlementaires, le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), quelques membres du gouvernement et le directeur de cabinet du chef de l’État ont pris part à ce séminaire.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement