Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Fondation Denise Nyakeru et ses partenaires offrent deux cliniques mobiles au Comité de riposte COVID-19

Published

on

La Fondation Denise Nyakeru, comme ceux qui l’ont précédé, a répondu à l’appel à la solidarité lancé par le chef de l’Etat dans la lutte contre le Coronavirus. Avec l’appui de ses partenaires dont le Fonds des Nations- Unies pour la Population (UNFPA) et l’Ambassade du Canada en RDC, deux cliniques mobiles ont été remises, ce samedi 4 avril 2020, au Comité Multisectoriel de Riposte au Covid 19.

« Ces deux cliniques mobiles tout terrain d’une valeur de près de 200 000 USD vont faciliter l’accès aux localités les plus reculées afin que nul ne soit délaissé, car chaque personne compte et a droit aux soins appropriés », a indiqué la première dame,  Denise Nyakeru Tshisekedi, présidente de cette Fondation.

Ces cliniques multifonctionnelles serviront entre autres à suivre des personnes COVID positives asymptomatiques, d’évacuer les malades même lorsqu’ils sont dans des coins reculés, de faire des prélèvements et/ou des soins à domicile, enfin de faire la jonction avec des centres de prise en charge.

Et pour appuyer les femmes enceintes, les nouveaux- nés et les personnels soignants, la Fondation a aussi remis à l’équipe de riposte cinq kits d’accouchements individuels hygiéniques pour 1.000 femmes enceintes.

Et d’une manière anticipée, comme dans toutes les épidémies (et COVID-19 ne fera pas sûrement l’exception), il y a recrudescence de cas de violences sexuelles, l’Ambassadrice de l’UNFPA pour la lutte contre les violences basées sur le genre et de l’autonomisation des femmes en RDC a mis à la disposition de l’équipe de la riposte, des kits post viols.

Ces équipements permettront à l’équipe de prendre en charge 152 survivantes.

A cela, il faut ajouter cinq kits de prise en charge des infections sexuellement transmissibles pour 1 250 patients et 200 kits de dignité.

Ces kits ont été remis au Centre Intégré de Service Multisectoriel de prise en charge de violences basées sur le genre situés à l’Hopital General de Référence de Kintambo, au Centre Mère-Enfant de Ngaba, à l’Hôpital St Joseph et à l’Hôpital Général de N’Djili.

Nadine FULA

Advertisement

Edito