Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: IGF, un travail exceptionnel qui fait des jaloux et des attaques des réseaux mafieux (opinion)

Avatar of La Rédaction

Published

on

IGF

Tribune-Jamais un organe de contrôle en RDC a tenu en alleine la scène nationale durant trois (3) ans sans relâche.

Quand en 2020, l’IGF largue ses rapports sur les fonds Covid, sur la gratuité de l’Enseignement et sur Bukangalonzo, plusieurs personnes ne pouvaient imaginer que ce service maintiendrait cet élan de la lutte contre les antivaleurs aussi longtemps.

D’aucuns ont cru que comme d’habitude en RDC, il s’agirait du sensationnel qui va se stopper rapidement. C’était sans compter avec l’engagement de la direction de ce service de contrôle des Finances dont la détermination est aujourd’hui saluée par plusieurs congolais .

Depuis lors, l’IGF a fait ses preuves en nettoyant les mandataires publics en 2021 et certains Gouverneurs de province dont Muyej Mangez et Atou Matubuana.

La machine IGF/RDC a poursuivi son nettoyage dans les exonérations douanières, le contrôle de la Banque Centrale du Congo avec la decouverte des cartes Visa connectées au Compte général du Trésor, l’Audit de la GECAMINES qui a établi une prédation de plus de 2 milliards de dollars en 10 ans, des contrats miniers scandaleux, le dossier de la retransmission des matchs internationaux au ministère des Sports, le bradage des parts de la RDC dans la société minière COMINIÈRE, le détournement des fonds de la Banque Centrale du Congo par BGFI BANK affaire CONGO HOLD UP, le dossier SICOMINES, la découverte des cadavres dans le fichier de la paie des fonctionnaires, etc..La liste est très longue et cela seulement en trois (3) ans.

C’est vraiment un RECORD.

Face à ce travail titanesque, le Président de la République a plusieurs fois jeté des fleurs à ce Service de contrôle dont le patron est de plus en plus craint par tous les gestionnaires publics à cause de son sérieux.

Cette admiration du Chef de l’Etat a fait de l’IGF, un des services clé du sérail du Président de la République. Cette situation a créé des jaloux recrutés dans tous les milieux contre l’IGF.
A cela s’ajoutent les attaques des réseaux maffieux qui refusent de capituler au risque de disparition.

En effet, plusieurs réseaux de fraude fonctionnent en RDC dans le secteur économique (importation des produits pétroliers, fausses exonérations douanières, surfacturation des marchés des infrastructures, fausses dettes contre l’Etat, fraude minière et douanière, douanière, minoration des droits de l’Etat dans le paiement des impôts et des taxes, etc.)

Les acteurs de ces réseaux maffieux organisent des attaques contre l’IGF en utilisant parfois aussi une certaine presse et certaines personnes se réclamant des communicateurs des autorités politiques.

Contre vents et marées, l’IGF avance et se fait une très bonne réputation sur le plan international.

Ce service a obtenu le prix international FORBES de meilleur acteur de lutte contre la corruption en Afrique, le meilleur prix MUANA MBOKA et la reconnaissance des plusieurs députés belges et français.

Didier MBONGOMINGI

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV