Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Ilunkamba présente ses moyens de défense contre la motion de censure en six points !

Published

on

RDC : Ilunkamba présente ses moyens de défense contre la motion de censure en six points ! 1

Attendu à la plénière de ce mercredi 27 janvier 2021 pour présenter ses moyens de défense au sujet de la motion de censure contre son Gouvernement, Sylvestre Ilunkamba a choisi les écrits plutôt qu’un oral devant les députés nationaux.

Dans une correspondance adressée au bureau d’âge, Sylvestre Ilunkamba démontre à ce bureau son incompétence de débattre sur cette motion et présente ses moyens de défense en six points.

Primo: la portée du programme du Gouvernement

Ilunkamba estime que le programme du Gouvernement, défini de concert avec le Président de la République, est établi pour une période cinq ans, c’est-à-dire pour la durée de la législature.

« Il serait donc biaisé de vouloir en établir le bilan général et de tirer des conclusions hâtives au terme seulement de 15 mois de son exécution », peut-on lire dans cette correspondance.

Secundo: l’investiture du Gouvernement neuf mois après celle du président de la République

Le Gouvernement Ilunkamba est entré en fonction neuf mois après l’investiture du Président de la République.

Bien avant ce Gouvernement, rappelle Ilunkamba, les finances publiques ont été gérées de manière non orthodoxe.

« Les caisses de l’Etat étaient quasiment vides, les réserves de change érodées et le Franc Congolais battait de l’aile », souligne le Premier ministre congolais.

Et d’ajouter, « aussi, ai-je pris mes fonctions sous le signe de la correction inévitable de différents déséquilibres dont nous avons hérité, afin d’asseoir les conditions indispensables à l’essor économique et social de notre pays ».

Tertio: l’environnement économique et social de l’année 2020 affecté par la Covid-19

La pandémie a affecté plusieurs pays dans le monde.

« Aussi, sur le plan social, la priorité du Gouvernement a consisté à préserver la vie de concitoyens contre les effets de cette maladie ».

Le Gouvernement a donc mis en place un programme dont l’exécution se poursuit jusqu’à ce jour. Et ce programme comprend une batterie de mesures sur le plan économique, financier et commercial.

Quarto: la conduite de réunions du Conseil des ministres

Ilunkamba estime qu’il faut relativiser la responsabilité du Gouvernement sur l’échec allégué par les députés nationaux. Ici, il rappelle au Président de la République que la quasi-totalité de 52 réunions du Conseil des Ministres ont été présidées par Félix Tshisekedi qui donnait des orientations et ces dernières étaient coulées sous forme de décisions du Conseil.

Quinto: les acquis du Gouvernement à consolider

Le Premier ministre Ilunga se dit fier d’avoir réussi à maintenir la stabilité du cadre macroéconomique, gage de croissance et d’amélioration progressive de conditions sociales. Ce, malgré les circonstances difficiles tant sur le plan national qu’international.

Sexto: le caractère paradoxal de la motion de censure

Pour Ilunkamba, cette motion de censure revêt un caractère paradoxal.

Alors qu’il y a un mois, l’Assemblée nationale avait voté la loi de Finances pour l’exercice 2021, aujourd’hui certains députés reviennent pour adresser une motion de censure contre ce Gouvernement à qui ils avaient apporté leur soutien.

« Nous comprenons que de pesanteurs politiciennes ont pris le dessus sur les principes cardinaux de la République », insiste le Premier ministre.

En conclusion, Sylvestre Ilunkamba estime que le champ de compétence du bureau d’âge ne peut aucunement excéder le cadre de la gestion des affaires courantes de l’Assemblée nationale.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito