Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : inondations à Kalehe, le bilan revu à la hausse passant de 412 à 438 décès

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : inondations à Kalehe, le bilan revu à la hausse passant de 412 à 438 décès

Le bilan des inondations à Kalehe a été revu à la hausse passant de 412 à 438 décès. C’est ce qu’a indiqué le Ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya, lors d’un briefing organisé, le mercredi 10 avril 2023, avec son collègue de l’Aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo.

Selon le Porte-parole du Gouvernement congolais, « il n’y a pas encore des chiffres officiels des personnes disparues contrairement à ce qui s’est répandu ».

Ce dernier a précisé qu’il a été mis en place une commission spéciale qui relaie des témoignages et travaille avec les familles.

« Vous savez que nous avons fait le choix de la transparence, nous serons donc en mesure de venir vous donner dans les jours à venir, des chiffres officiels des compatriotes qui ont disparu. Vous savez aussi que la délégation gouvernementale était sur place pour apporter une assistance aux familles, compatir et regarder ce qui doit être fait. », a-t-il souligné.

Le Ministre Muyaya a par ailleurs indiqué que le Gouvernement poursuivrait ses efforts sur terrain en termes de mesures urgentes.

« Il y a beaucoup de choses qui doivent être faites sur le terrain. Et parmi les mesures urgentes qui ont été prises, c’est la relocalisation des populations riveraines qui vivent aux côtés des rivières qui ont connu des pluies et des inondations. Le Gouverneur m’a dit tout à l’heure qu’ils pourront être relogés du côté de l’aéroport de Luena en attendant des mesures durables dans l’avenir qui permettront de gérer la crise. », a-t-il promis.

Pour sa part, le Ministre d’Etat chargé de l’Aménagement du territoire, Guy Loando, a explicité le gros du problème qui découle notamment des constructions anarchiques des populations locales dans cette partie du pays.

« D’après les hypothèses, il y a 3 rivières qui se déversent sur le lac Kivu. Avec le dérèglement climatique, il y a augmentation de la quantité d’eau dans le lac. Les constructions de nos populations sont sur le lit majeur du lac Kivu. Ils vivent des activités champêtres et vivent aussi du bois. Ces deux activités ont créé une fragilité sur la terre ferme. Avec la quantité d’eau qui a augmenté. Cela a fait en sorte que des boues puissent se déverser sur la rivière. », a-t-il expliqué.

Guy Loando Mboyo a appelé la population à respecter les outils de planification spatiale, notamment le plan urbain d’aménagement

Rappelons que ces inondations ont été provoquées par des pluies torrentielles d’une ampleur inédite, dans plusieurs villages du territoire de Kalehe au Sud-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC).

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV