Connect with us

a la une

RDC : Internet, le revenu moyen par abonné est de 1,61 USD par mois

Published

on

RDC : Internet, le revenu moyen par abonné est de 1,61 USD par mois 1

En Rd Congo, les sociétés Télécoms génèrent un revenu moyen par abonné (ARPU) pour l’Internet mobile de 1,61 USD par mois. Ce chiffre officiel de juin 2019 demeure faible par rapport à celui d’autres marchés de l’Afrique subsaharienne. Le Nigeria est à plus de 7 USD et la République du Congo avoisine les 10 USD.

D’après une étude du GSMA publiée en 2018, cette faiblesse d’ARPU s’explique en grande partie par le faible niveau de revenus par habitant qui représente environ le 1/3 de la moyenne de l’Afrique subsaharienne, soit 500 USD et la pénétration limitée des services 3G et 4G de 17% en juin 2019 (un taux qui reste encore inférieur à la moyenne de la région située au delà de 20%).

Cela oblige au Gouvernement congolais de mettre en œuvre des réformes pour encourager les investissements en vue de booster la connectivité et l’accessibilité à ce service universel.

Celles-ci restent encore butées à la lenteur du déploiement des technologies 3G et 4G, aux déficiences des infrastructures de transport et d’énergie électrique qui haussent les coûts d’installation des réseaux à travers le pays, la lourde fiscalité avec un taux d’imposition plus élevé de 54,6% contre 46,8% dans le reste de l’Afrique subsaharienne.

Tous ces facteurs rendent actuellement l’accès aux services Internet limité et coûteux.

RDC : Internet, le revenu moyen par abonné est de 1,61 USD par mois 2

Si le manque d’accessibilité s’explique en grande partie par la faiblesse du revenu par habitant, cette étude de GSMA et Ernst & Young révèle également qu’il reflète également une charge fiscale élevée sur l’utilisation des services (26% du coût de possession de la téléphonie mobile en RDC) et les appareils (44% du coût) par rapport aux autres pays de la région.

En d’autres termes, le pouvoir d’achat du citoyen congolais moyen étant déjà faible, l’imposition fiscale alourdie les coûts d’accès aux services et ne favorise les investissements dans le secteur.

Car, l’État prélève sur chaque smartphone qui entre en RDC autant que toute carte SIM des droits de douane de 20%. Ils sont ensuite frappé de 16% de la TVA autant que toute recharge d’unités. Et en dernier lieu, l’exigibilité d’un droit d’accise de 10% sur les services de télécommunications dont les appels vocaux (durée de la communication) et Internet (quantité d’octets).

A RE(LIRE) : la Data mobile rapportent 72 millions USD aux télécoms au second trimestre

Rappel. L’Average revenue per user (ARPU) est cet indicateur du revenu mensuel moyen qu’un abonnement génère à son opérateur sur une période d’un mois. Il s’applique notamment sur les appels vocaux, le mobile money et la data mobile.

Au second trimestre de l’année en cours, l’ARPU global d’Internet mobile a connu une hausse de l’ordre de 14,81%. En d’autres termes, la consommation moyenne d’un abonné a augmenté de 1,40 USD à 1,61 USD par mois.

Les souscriptions aux services d’Internet mobile ont été respectivement de l’ordre de 18,381 milliards de mégabyts au second trimestre alors qu’elles étaient à 11,990 milliards de mégabyts au trimestre précédent, soit une hausse de 53,30% sur la même période.

Eric TSHIKUMA

Sur le même sujet :

RDC : télécoms, GSMA propose la réduction de 10 à 3% des droits d’accises

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement