Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Ivanhoé Mines annonce la découverte du cuivre sédimentaire nommé « Kitoko »

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : Ivanhoé Mines annonce la découverte du cuivre sédimentaire nommé « Kitoko »

Ivanhoe mines, un des leaders œuvrant dans le secteur minier de la République Démocratique du Congo, annonce la découverte d’un nouveau cuivre sédimentaire à haute teneur, appelé « Kitoko », traduit « Bijou » en français.

Selon un communiqué du géant minier conjointement signé, le mardi 28 novembre 2023,
par le co-président exécutif, Robert Friedland, et la présidente, Marna Cloete, il ressort que les caractéristiques minéralogiques de « Kitoko » sont très similaires à celles du gisement de cuivre de premier niveau de Kakula qui, à ce jour, abrite des ressources minérales indiquées de 5 millions de tonnes à une teneur en cuivre de 3,56 % et 16 millions de tonnes à 3,55 % de cuivre au gisement Makoko, avec un seuil de coupure de 1,5 %.

Ainsi, la découverte de « Kitoko » confirme la présence d’un important système minéralisant de cuivre à haute teneur entre 1.000 mètres et 1.140 mètres sous la surface.

Par ailleurs, la minéralisation de cuivre à grains fins de « Kitoko » est encaissée dans du siltstone presque plat du grand conglomérat inférieur, comme celui observé dans les autres gisements à l’instar de Kamoa, Kakula, Makoko et Kiala. Comme ces gisements, la minéralisation de kitoko est chargée au fond, avec des teneurs en cuivre les plus élevées se trouvant à la base de la zone minéralisée.

En outre, la découverte de « Kitoko » s’est faite à environ 25 kilomètres à l’Ouest de la mine à très haute teneur de Kakula et à cinq kilomètres au Sud et au Sud-Est du gisement de Makoko. Le gisement est situé à l’intérieur d’un ensemble de licences de la co-entreprise nouvellement acquises dans l’avant-pays occidental. Le nouvel ensemble de licences augmente de 10 % la position foncière très prometteuse d’Ivanhoe sur l’avant-pays occidental, pour la porter à 2.654 kilomètres carrés.

À ce jour, les trous de forage sélectionnés dans le cadre de Kitoko Copper Discovery comprennent des traits ci-après :

– DD003 (le trou de découverte de Kitoko) a recoupé 3,37 mètres (largeur réelle) de 3,54 % de cuivre, à une coupure de 1,0 % de cuivre, à une profondeur de fond de 1.077 mètres;

– DD004 a recoupé 6,43 mètres (largeur réelle) de 4,92 % de cuivre, à une coupure de 1,0 % de cuivre, à une profondeur de fond de 1 071 mètres;

– DD006 a recoupé 4,18 mètres (largeur réelle) de 3,60 % de cuivre, à une coupure de 1,0 % de cuivre, à une profondeur de fond de 1 065 mètres;

– DD007 a recoupé 6,79 mètres (largeur réelle) de 3,35 % de cuivre à une coupure de 1,0 % de cuivre, à une profondeur de fond de 1.089 mètres.

– DD008 a recoupé deux zones minéralisées distinctes à haute teneur : 3,09 mètres (largeur réelle) de 3,67 % de cuivre à partir d’une profondeur de fond de 1.118 mètres, et une zone à teneur plus élevée de 5,19 mètres (largeur réelle) de 11,64 % de cuivre à une profondeur de fond de 1.135 mètres, à une coupure de cuivre de 1,0 %.

Il sied d’indiquer que Kitoko est la cinquième découverte de cuivre sédimentaire à haute teneur d’Ivanhoe en République Démocratique du Congo.

Flory Musiswa/Stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV