Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Jean-Michel Sama Lukonde pose la première pierre de construction des deux bâtiments administratifs du Territoire de Kenge

Published

on

Symbolique et historique. Deux mots qui traduisent l’événement vécu le samedi 9 octobre 2021 dans le Territoire de Kenge avec l’arrivée du Premier Ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, en tête d’une forte délégation gouvernementale.

Cet événement est symbolique du fait que le Chef du Gouvernement congolais s’y est rendu pour poser la première pierre de construction des deux nouveaux bâtiments administratifs pour booster le développement à la base.

Mais cette présence du Premier Ministre Sama Lukonde dans le Congo profond ne demeure pas moins historique dès lors que c’est la toute première fois qu’un Premier Ministre décide de quitter ses bureaux de Kinshasa et se rendre dans une bourgade enclavée comme le Territoire de Kenge.

« Notre présence à Kenge est une réponse à une instruction du Président de la République qui veut le développement à la base sur le thème « le Peuple d’abord » et qui avait déjà demandé au Gouvernement de se pencher sur la question d’investissement en général », a déclaré le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Et d’ajouter : « j’ai mentionné que tous les moyens supplémentaires désormais à notre disposition et surtout en tenant compte même des accords que nous avons avec nos partenaires, que ça soit la Banque mondiale ou le FMI, iront dans l’investissement. Et donc, ici nous marquons ce pas là et nous ne disons pas que nous le lançons seulement ici. Tous les Gouverneurs et les administrations sont aujourd’hui saisis autour des ministres sectoriels. »

D’après le Premier Ministre Sama Lukonde, il y aura tout un travail pour des véritables feuilles de route.

« Pour nous, ce n’est pas quelque chose qui va s’arrêter ; ça doit aller dans notre planification de développement à la base », a-t-il précisé.

Faisant partie de la délégation du Premier Ministre Sama Lukonde à Kenge, chef-lieu de la province du Kwango, le Ministre de la Communication et Médias, Porte-parole du Gouvernement congolais, Patrick Muyaya, indique que le Gouvernement est sur terrain pour concrétiser la volonté du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, exprimée lors de la deuxième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement des warriors.

« Cette descente à Kenge est une preuve de la détermination du Gouvernement à concrétiser le développement à la base », a-t-il dit.

A en croire le Porte-parole du Gouvernement congolais, ce programme qui commence aujourd’hui à Kenge dans le Kwango va se poursuivre dans tous les 145 territoires du pays.

« Aujourd’hui le Premier Ministre a tenu personnellement à donner le ton à ce travail qui commence à la base parce que, dans le cadre du Gouvernement, nous voulons que la population sente que ses problèmes sont pris en compte conformément à la vision « Le Peuple d’abord », a-t-il affirmé devant la presse à Kenge.

De son côté, l’Administrateur du Territoire de Kenge, Placide Kazungu Mbaya, bien qu’heureux de la visite d’un Premier Ministre dans sa juridiction, brosse un tableau sombre de son administration.

« Les conditions sont difficiles ; il n’y a pas de moyens de fonctionnement ; les véhicules qu’on donne ne sont pas adaptés au milieu ; en plus les cadres territoriaux sont surtout démotivés et ils accusent de problèmes d’impaiement », s’est-il préoccupé.

A son avis, le Gouvernement central devrait songer à la fois au développement, au paiement des cadres territoriaux, et aux outils informatiques pour permettre la transmission de la situation en temps réel.

Situé à près de 300 km de la capitale congolaise, la ville de Kenge connaît plusieurs difficultés qui freinent son développement.

D’après le député provincial Mwashipu Kayemba Fils, « le désenclavement de la province du Kwango, l’électrification de la ville de Kenge et de tous les 5 territoires et l’adduction d’eau potable représentent les projets prioritaires qui constituent la condition sine qua non pour le rendez-vous de 2023. »

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito