Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Jean Pierre Lihau annonce la suspension de rémunération de 17 500 agents fictifs

Avatar of La Rédaction

Published

on

Jean Pierre Lihau salaire

A ce jour, les rémunérations de 17 500 agents fictifs ont été suspendus de la liste de paie des agents et fonctionnaires de l’Etat.

C’est ce qu’a annoncé le Ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, au cours d’une récente sortie médiatique.

Pour le Ministre Lihau, les victimes ont trois mois pour introduire les recours. Les dossiers qui seront jugés conformes pourront être déclarés recevables et leurs titulaires réhabilités.

« J’ai suspendu 17 500 remunérations des agents irréguliers, notamment les cumulars. Mais, je leur ai donné 3 mois pour soumettre des recours à une commission mise en place. Je réhabilite tous ceux qui ont tous les éléments justifiant qu’ils sont en ordre, et ceux qui ne sont pas en ordre sont directement écartés », a déclaré Jean-Pierre Lihau.

Et d’ajouter : « Il y a également dans ce lot, des faux numéros matricules, des noms d’emprunt…. J’ai aussi suspendu le cas des agents non admis sous statut, mais qui figuraient dans le fichier de salaire. C’est difficile. Mais je le fais sans trembler, avec un peu d’humanisme, parce que convaincu que certains d’entre eux ont aussi été victimes du système qui était faible ».

Le Ministre Lihau n’est pas à mesure de donner le nombre exact d’agents et fonctionnaires de l’Etat, faute d’un travail millimétré.

« Je ne peux pas donner l’effectif des agents de l’État. Je ne veux pas être démagogue. Avant de donner l’effectif global des agents de l’administration publique, il faut qu’un travail millimitré soit préalablement fait. Un travail de contrôle et d’identification, afin de boucler la constitution du fichier de référence de l’administration publique. C’est à cet instant-là qu’on peut donner des chiffres vérifiables sur le nombre global des fonctionnaires et agents de l’Etat en RDC », rassure Jean-Pierre Lihau.

Cependant, le Ministre de la Fonction publique révèle qu’au niveau des services centraux, notamment les Secrétariats généraux et les ministères à Kinshasa, des estimations font état de 450 000 fonctionnaires.

Avec le système mis en place aujourd’hui, au niveau des services centraux, l’Etat n’a identifié que 113 000 agents.

Selon Jean-Pierre Lihau, il existe potentiellement plus de 300 000 agents fictifs, mais les données certifient 1 013 700 agents en lieu et place de 450 000 tel que prétendu au départ.

« Il y a potentiellement plus de 300 000 agents fictifs dans les services centraux de la fonction publique. Il n’y a que 113 000 agents et tous ne sont pas encore certifiés. C’est trop grave. On verra ce que ça va donner dans la suite de l’identification biométrique. Et cela nous donnera le chiffre précis, avant de migrer vers le fichier. », a ajouté le Ministre Lihau.

Ce dernier prévient que les fraudeurs seront non seulement radiés de l’administration publique, mais seront aussi déférés devant les instances judiciaires.

Olivier KAFORO

Advertisement

Edito