Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Judith Sumimwa a déposé son programme du Gouvernement au Bureau de l’Assemblée nationale

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

99796BE4 A45E 41D6 BCD7 04264F6EA731

La Première Ministre de la République Démocratique du Congo (RDC), Judith Sumimwa Tuluka, a déposé, ce samedi 8 juin 2024, son programme d’actions à la tête du Gouvernement auprès du Président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe.

Ce dépôt est intervenu plus d’une semaine après la nomination par ordonnance présidentielle de cinquante-quatre (54) membres de l’équipe Suminwa.

Le programme du Gouvernement Suminwa est centré sur les six engagements imprimés par le Président Félix Tshisekedi, à savoir : créer plus d’emplois ;
protéger le pouvoir d’achat des ménages en stabilisant le taux de change ; assurer avec efficacité la sécurité des populations et de leurs biens ; poursuivre la diversification de l’économie ; garantir plus d’accès aux services sociaux de base; et
renforcer l’efficacité des services publics.

C4596EB7 574F 45C4 BCA0 1C2D237FA885

Suivant une source proche de la primature, ledit programme devrait se concentrer sur l’objectif majeur à savoir : l’impératif d’améliorer le bien-être de la population.

Aussi, poursuit la source, le Gouvernement Sumimwa aspire, par le biais de son programme d’actions, à bâtir un État fort et stratège, prospère et solidaire.

Pour y arriver, estime un expert, le Gouvernement Sumimwa devrait, dès son investiture, maintenir la dynamique des réformes pour mieux catalyser les financements des partenaires via des projets integrés, des appuis budgétaires ou soutiens à la balance des paiements et de flux des investissements directs étrangers.

Pour cet expert, plusieurs batteries doivent être mises en marche pour consolider, stabiliser, et préserver le cadre macroéconomique du pays, en dépit de plusieurs chocs, notamment l’agression rwandaise.

 

Le Gouvernement sortant dit « des warriors » sous le leadership de Jean-Michel Sama Lukonde avait fait le choix de se concentrer sur trois piliers du grand secteur économique et financier du pays, en l’occurrence : Primo, l’amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources ; Secundo, l’amélioration du climat des affaires ;
Tertio, et la diversification de l’économie.

1CE2839C FF78 4D17 9DD4 E447EEA19991

Reste maintenant à savoir si celui dirigé par Suminwa devrait poursuivre la même tendance.

Il sied de rappeler qu’au moment de son ascension à l’indépendance le 30 juin 1960, le Congo, jouissant de 24.000 milliards USD en termes des ressources naturelles, avait la noble ambition de devenir un hub économique au cœur de l’Afrique.

Cependant, 60 ans après, soit en 2020, d’après l’économiste K.Tsasa, le bilan est incontestablement désastreux.

Pour ce professeur de l’économie monétaire à l’UPC, 60 ans après l’indépendance, le revenu par habitant a été divisé par deux, passant ainsi de 1.039 USD à 403 USD. D’où, poursuit l’économiste, la nécessité d’imprimer un leadership fort pour parvenir à répondre aux défis majeurs que rencontre le pays.

Flory Musiswa/Stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV