Connect with us

a la une

RDC : Kabila, l’informateur de la majorité parlementaire !

Published

on

Le boss du Front commun pour le Congo (FCC), Joseph Kabila est le véritable « informateur» de la «majorité parlementaire» au sein l’Assemblée nationale de la Rd Congo. Il a va boucler ses consultations, ce samedi 22 février 2019 à Kingakati, par l’identification physique de tous les élus de sa famille politique. Zoom Eco revient sur la chronologie des faits qui fondent son analyse.

Après sa rencontre, en tête-à-tête, avec le président de la République, Félix Tshisekedi, intervenue le dimanche 17 février dernier à la cité de l’Union africaine à Kinshasa, Joseph Kabila a visiblement entamé une mission d’information de la majorité parlementaire. Pour y parvenir, il s’est fait assister par le coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya Wilondja.

De lundi 18 à mardi 19 février 2019, le patron du FCC a consulté tous les chefs de regroupements politiques membres de sa plateforme électorale ayant remporté un ou plusieurs sièges tant aux législatives nationales que provinciales.

Mercredi 20 février 2019. Joseph Kabila est passé à l’étape suivante : celle de la signature de l’acte d’engagement par tous les chefs des regroupements politiques du Front commun pour le Congo. La cérémonie solennelle a eu lieu dans sa ferme de Kingakati à Kinshasa.

A RE(LIRE) : les sept points de l’acte d’engagement des regroupements du FCC !

Samedi 23 février 2019. Son programme prévoit l’identification physique de tous les élus du peuple, membres des regroupements politiques membres du Front commun pour le Congo constituant la majorité parlementaire.

D’après certaines voix, tous répondrons à un appel nominal devant l’autorité morale de leur plateforme électorale, détentrice de la majorité parlementaire au sein de l’assemblée nationale et dans 25 des 26 provinces de la RDC. Ils pourraient éventuellement apposer leurs signatures sur une liste pour sceller concrètement leur appartenance à cette majorité.

Il n’est pas exclu qu’après ces différentes étapes Joseph Kabila retourne, ce week-end, voir son partenaire de l’alternance au sommet de l’État, Félix Antoine Tshisekedi afin de lui présenter le rapport de l’identification de la majorité parlementaire.

Dans les rangs du FCC, d’aucuns estiment que Joseph Kabila pourra également transmettre au président de la République le nom de celui qui sera nommé formateur du gouvernement. Le principe du poids parlementaire le plus élevé pourrait ainsi guider cette désignation en interne.

Dans cette logique, le candidat premier ministre sortirait du regroupement qui aura eu le plus grand nombre des élus du peuple. Sans conteste, il s’agira du PPRD consolidé avec ses regroupements mosaïques.

Bien au delà, ce choix devrait également répondre à d’autres critères rigoureux en phase avec les impératifs de l’alternance et du changement tant réclamés par le peuple congolais ainsi que de cohabitation gouvernementale en vue.

A RE(LIRE) AUSSI : Kabila, le boss de la majorité parlementaire reçu par Tshisekedi

Plus besoin de désigner un informateur pour identifier la majorité parlementaire puisque Joseph Kabila aura déjà fait le boulot en sept jours francs. Avec ou sans l’accord du chef de l’État, il l’a fait dans le but notamment de resserrer les rangs de sa famille politique après l’échec cuisant à la présidentielle du 30 décembre 2018.

A tout prendre, la conséquence de ses consultations menées n’est que de permettre à Félix Antoine Tshisekedi de procéder à la nomination du premier ministre, formateur du gouvernement, un mois après son investiture.

D’après des sources concordantes, cela pourrait intervenir le plus tôt, ce week-end, et au plus tard, la semaine prochaine.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :