Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Katumbi exige un procès public sur la mort des étudiants à Lubumbashi !

Published

on

L’opposant Moïse Katumbi Chapwe vient de condamner la répression de la manifestation des étudiants de l’Université de Lubumbashi, laquelle s’est soldée par la mort de trois étudiants et un policier. Il a exigé un procès public pour que les coupables répondent de leurs actes ignobles.  

« Les revendications des étudiants de l’UNILU sont légitimes et manifester pacifiquement est un droit. Une université n’est pas un champ de bataille ! Il n’est pas acceptable que chaque manifestation en RDC soit réprimée dans le sang. Il faut un procès public pour les coupables », a écrit Moïse Katumbi sur compte Twitter.

Un autre acteur politique ayant réagi à propos de cet incident mortel, c’est Noel K. Tshiani. Ce candidat perdant à la présidentielle du 30 décembre 2018 a estimé qu’il est Il est inadmissible qu’un policier tire à balles réelles sur des paisibles étudiants qui réclament leurs droits.

« Aux policiers récalcitrants, il faut appliquer la loi dans toute sa rigueur », a – t – il déclaré.

Pour sa part, le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) a exprimé sa solidarité aux étudiants de l’UNILU dans l’expression de leurs revendications légitimes. Dans un tweet fait ce matin, la violence policière gratuite à l’encontre des étudiants, ayant provoqué morts et blessés, a été condamnée.

Dans un communiqué de la Présidence de la République publié dimanche 27 janvier 2019, le chef de l’Etat a condamné ces actes ignobles. Il a également donné des instructions fermes pour la prise des mesures urgentes afin de faire respecter scrupuleusement les droits humains et les libertés publiques.

Tous présentent leurs condoléances aux familles éprouvées et réclament que « justice soit faite ! »

Agnès KAYEMBE | Zoom Eco

Advertisement

Edito