Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Katumbi, le cauchemar des opérateurs économiques du grand Katanga

Published

on

[OPINION] – Moïse Katumbi Chapwe est le cauchemar des opérateurs économiques du grand Katanga et l’antithèse du nouveau premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba. C’est ce que rappelle Adam Chalwe Munkutu, secrétaire national du PPRD, dans une déclaration politique rendue publique ce lundi 3 juin 2019.

Droit au but, ce jeune cadre du parti au pouvoir, déplore que l’ex-grand Katanga paie l’addition salée du travail de sape interne de Moïse Katumbi, cet opérateur politique et ex-sociétaire du PPRD, à la logorrhée provocatrice envers son père politique, Joseph Kabila Kabange, et aux cris d’orfraie endormants sur l’alternance pacifique réussie et la coalition politique qui en découle.

Apôtre de la concurrence déloyale
Les opérateurs économiques, rappelle Adam Chalwe, ont encore des cauchemars en pensant à l’ère où Katumbi trônait à Lubumbashi en écumant toutes les couches du business.

« De la maman vendeuse de pains, le transporteur de biens et personnes, le restaurateur, les vendeurs de farine, les avionneurs et j’en passe. Tous ont eu comme concurrent déloyal dans leurs entreprises l’ancien gouverneur », a – t – il insisté.

Ce, avant de se poser deux questions : Comment ne pas s’interroger sur les origines de la fortune de Katumbi dont plusieurs chainons manquants occultent la traçabilité notamment la vente de la mine de Kinsevere à vil prix dont les lettres de bâtonnier Muyambo constituent des preuves éloquentes ? Que dire des pratiques de blanchiment d’argent dans des offshores au Panama révélées par le journaliste David Leloup dans Marianne en 2014 ?

Antithèse de Ilunkamba
Bien plus, indique Adam Chalwe, la mémoire katangaise n’oublie pas que le premier pourfendeur local de la renaissance de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo (SNCC) dont le premier ministre actuel est issu fût Moïse Katumbi.

« Il a fait prospérer ses flottes de camion dans le domaine minier en mettant les bâtons dans les roues de cette société. Aujourd’hui depuis son départ de la province, une lueur d’espoir point pour les chemins de fer avec la remise en disponibilité du tronçon Dilolo – Lobito long de 1300 km », a précisé ce jeune cadre du PPRD.

De ce fait, prévient-il, il ne fait aucun doute que la perspective d’une alternance pacifique et apaisée et d’une coalition historique entre le leader du Cap pour le changement (CACH), Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le leader du Front commun pour le Congo (FCC), Joseph Kabila, n’est pas du goût de celui qui se faisait appeler le Roi du Katanga et se voyait déjà en haut de l’affiche politique après les élections.

Plus grand commun diviseur
Pour ce jeune du PPRD, l’énergie positive divisionniste et fratricide dégagée par Moïse Katumbi aura été à la base de l’auto-flagellation politique katangaise qui leur a fait perdre la magistrature suprême. Bien avant, soutient – il, le même opérateur politique a été, par égoïsme, l’opposant farouche du processus de la décentralisation provinciale en dépit de ses avantages.

« Il a mené des activités anti-patrie en recrutant à grands frais des lobbies étrangers pour influencer négativement l’attitude de certaines puissances étrangères contre la RDC et pour servir ses intérêts égoïstes. Résultats, il a encouragé la politique des sanctions ciblées qui ont touché principalement des hauts cadres congolais pour la plupart katangais », a –t-il déploré.

Adam Chalwe en appelle à la vigilance et à la clairvoyance des leaders et de la population de l’ex-Grand Katanga et du Congo sur le danger que représentent, d’après lui, les activités politiques malicieuses de Katumbi dont les objectifs fumeux sont tout sauf bénéfiques pour le développement.

« Je sollicite de Son Excellence Monsieur le Président de la République dont il se réclame l’ami intime, d’adopter une attitude de prudence et de distance face aux paroles et actes actuels de Katumbi qui semblent élogieuses à son égard et qui demain peuvent rapidement se muer en attaques au vitriol avec l’aide de certaines puissances étrangères », a – t – il conseillé.

Emilie MBOYO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito