Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Katumbi tient un « stylo rouge » pour coter le gouvernement FCC-CACH

Published

on

Le coordonnateur de la Coalition Lamuka, Moïse Katumbi Chapwe, est rentré au pays le 20 mai 2019 avec un stylo rouge pour coter le gouvernement de la coalition Front commun pour le Congo (FCC) et Cap vers le Changement (CACH). Parlant de lui devant la presse, à la troisième personne du singulier, cet ancien exilé politique a affirmé qu’il reste opposant pour faire une opposition républicaine et exigeante.

« Il y a le premier ministre qui va former son Gouvernement. On peut aider notre pays sans pour autant entrer au Gouvernement. Moise Katumbi ne va pas entrer au Gouvernement. Il aura, au contraire, un bic (stylo) rouge. Ainsi, là où c’est bon, nous allons féliciter, là où c’est mauvais nous allons critiquer et proposer des solutions», a-t-il déclaré.

Par opposition républicaine « exigeante », Moïse Katumbi entend également veiller pour l’abandon effectif des pratiques de corruption, de trafic d’influence des personnes qui se disent être des membres des familles et/ou proches d’un tel jouissant d’un privilège quelconque au sein des institutions de la République et pour une gestion pour l’intérêt du peuple congolais.

A lui de préciser : « quand j’étais au Gouvernorat, ici au Katanga, m’avez-vous entendu travailler avec ma sœur, mon frère, ma tante… ? Nous devons éviter ces anti-valeurs-là. Le changement, c’est nous tous. C’est vous, c’est moi. Nous devrons faire ce qui est bien pour permettre au pays d’aller de l’avant. Aujourd’hui, nous sommes de l’opposition. Mais, nous devons pousser le Gouvernement à faire de bonnes choses pour le pays.»

C’est en artisan de la paix que Moïse Katumbi accueille avec beaucoup d’optimisme cette ouverture du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, laquelle lui a permis de revenir au pays. Il se dit fier d’avoir participé à la libération du Congo et contribué à la tenue des élections, sans toutefois cautionner un troisième mandat.

Quant à l’avenir de la plateforme politique « Ensemble », Moïse Katumbi n’a pas manquer d’exprimer son ambition d’en faire un grand parti politique avec des alliés. Il a également annoncé pour bientôt une tournée à travers le pays afin de présenter sa nouvelle vision politique.

«Nous allons tout faire pour avoir un parti modèle. Nous ne voulons pas avoir des opportunistes chez nous», a-t-il insisté.

Eric TSHIKUMA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito