Connect with us

a la une

RDC : Kikuni saisit la justice contre Omari pour imputations dommageables (Plainte)

Published

on

RDC : Kikuni saisit la justice contre Omari pour imputations dommageables (Plainte) 1

Le patron de la société KMSI, Seth Kikuni Masudi vient de déposer, à travers son avocat Me Théodore Ngoy, sa plainte à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe pour « faits d’imputations dommageables » commis à son encontre par le président de la FECOFA, Constant Omari Semelani.

En effet, le conflit serait parti de la non-exécution du contrat signé régulièrement entre KMSI et FECOFA le 22 mai 2019 faisant de la société de Seth Kikuni habilleur officiel des Léopards lors de la Coupe d’Afrique des nations Egypte 2019. En contrepartie, Constant Omari engageait la FECOFA à faire porter aux athlètes lesdits habits pour véhiculer la publicité de de son partenaire.

Son avocat s’étonne qu’en date du 28 juin 2019 en Egypte, le président de la FECOFA, s’adressant aux joueurs des Léopards, ait traité son client de « voyou » et de « petit con ». Ce, avant de les instruire de ne pas étrenner ses vêtements. Pour Théodore Ngoy, cet acte viole délibérément les articles 1 à 5 du protocole d’accord liant les deux parties et ses propos sont constitutifs d’imputations dommageables.

« Il en résulte que, de manière délibérée, Monsieur Omari m’a méchamment et publiquement imputé des faits précis de nature à porter atteinte à mon honneur et à ma considération, en tant que personne, exerçant la fonction de directeur général de KMSI, dont ke suis le propriétaire. Les propos de Monsieur Omari ont été dirigés contre ma personne, désignée, dans l’adresse suscitée, comme le voyou, le petit con qui a livré les articles, de sorte que le public a aisément compris qu’il s’agissait de Monsieur Seth Kikuni, que je suis », indique le plaignant.

A RE(LIRE) : CAN 2019, l’habilleur des Léopards invite la FECOFA au respect de ses obligations

Face à la réalité de ces faits déplorables dont des pièces à convictions ont été versées dans la plainte, Me Théodore Ngoy Omari évoque les dispositions de l’article 74 du Code pénal congolais Livre II pour motiver la démarche de son client.

Cet article stipule que « celui qui a méchamment et publiquement imputé à une personne un fait précis qui est de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération de cette personne, ou à l’exposer au mépris public, sera puni ‘une servitude pénale de huit jours à un an et d’une amende de vingt-cinq à mille zaires ou d’une de ces peines seulement. »

Pour Me Théodore Ngoy, Constant Omari n’a pas seulement porté atteinte contre Seth Kikuni mais il a déshonoré en déshonorant également la République puisqu’il parlait depuis l’Égypte en présence du ministre des Sports et de madame l’ambassadrice.

« Le dossier a été déposé normalement et réceptionné. Seth Kikuni va devoir confirmer sa plainte et sera entendu sur PV ; le dossier sera attribué à un magistrat et l’affaire va suivre son cours normal. L’instruction a pour but de réunir les preuves. Et à ce sujet, 10 copies de coupure de journaux ainsi qu’une clé USB contenant les propos de Constant Omari ont été déposés. Ce qui fera avancer rapidement le dossier », a affirmé l’avocat du patron de KMSI.

Nadine FULA

Ci – dessous, la plainte :

RDC : Kikuni saisit la justice contre Omari pour imputations dommageables (Plainte) 2

RDC : Kikuni saisit la justice contre Omari pour imputations dommageables (Plainte) 3

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement