Connect with us

a la une

RDC : la Banque centrale abaisse son taux directeur de 5% pour deux raisons

Published

on

RDC : la Banque centrale abaisse son taux directeur de 5% pour deux raisons 1

[ANALYSE] – La Banque centrale du Congo (BCC) vient de baisser de 5% son taux directeur. S’il y a une année, ce taux était maintenu à 14%, l’autorité monétaire l’a ramené actuellement à 9%. Et ce, pour deux principales raisons : le comportement favorable de l’inflation et l’impérieuse nécessité de doper le système financier par des crédits bancaires.

L’annonce avait été faite au terme de la réunion du Comité de politique monétaire présidée, ce mardi 30 avril 2019, par le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Deogracias Mutombo.

Inflation, favorable à fin période
S’il faut considérer aujourd’hui le taux d’inflation en glissement annuel qui est à 4,8% par rapport au taux directeur de 14%, il se dégage une marge de positivité de 9,2%.

Dès lors, « cette baisse du taux directeur est un assouplissement qui s’opère en fonction de l’inflation anticipée à fin décembre 2019. Si les choses restent égales par ailleurs, nous serons à 6,66% de taux d’inflation. Mais notre objectif d’inflation est de 7%», a indiqué le gouverneur de la Banque centrale.

Doper l’octroi de crédits bancaires
La BCC se trouve dans un contexte où les indicateurs macroéconomiques pertinents sont favorables à servir de levier pour inciter l’octroi de crédits bancaires devant relancer l’activité économique et indirectement le système financier congolais.

Si les banques se prêtent au taux de variant entre 6 et 7%, la BCC est d’avis que le taux directeur baissé de 9% viendra la rapprocher du taux du marché interbancaire.

Effet boule de neige attendu
Désormais, il y a lieu de considérer que les banques commerciales vont se réfinancer au taux de 9% auprès de la BCC. Concrètement, cela signifie qu’elles sont censées répercuter cette baisse, et diminuer les taux facturés à leurs propres clients qui s’endettent afin d’inciter la demande de crédits, mieux l’endettement.

C’est ici la responsabilité de la Banque centrale du Congo (BCC) à veiller à la stricte observance de cette mesure par les banques commerciales congolaises. Ces dernières, bien que commerçantes de la monnaie, devraient par effet d’entraînement, baisser leurs taux directeurs respectifs dans le but de permettre aux entreprises, opérateurs économiques et épargnants de profiter de ce bon moment de s’endetter.

En rappel, le taux directeur de la Banque centrale du Congo est passé de 2% à 20% entre septembre 2016 et juin 2017. C’est fût une période de forte crise économique récente que la RDC ait connue. C’est en avril 2018 qu’il a été ramené à 14% avant d’être actuellement revu à 9%.

Emilie MBOYO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :