Connect with us

a la une

RDC : la corruption des grands électeurs se planifie à ciel ouvert !

Published

on

RDC : la corruption des grands électeurs se planifie à ciel ouvert ! 1

[EDITO] – L’achat des voix des grands électeurs par des candidats gouverneurs et sénateurs se planifie au vu et au su de tous dans la scène politique congolaise. Si certains députés provinciaux montent les enchères, chaque jour qui passe, des candidats s’activent dans la mobilisation de fonds pour faire face à ces exigences.

En effet, le peuple congolais est en voie d’assister à une véritable scène de corruption à ciel ouvert où des personnes à se faire corrompre et celles qui affichent l’intention de corrompre sont visiblement fiers de l’acte qu’ils posent sans qu’ils soient tous interpellés, non seulement par la clameur publique mais aussi par la justice qui sensée se déployer pour se saisir de ces actes répréhensibles.

Secret de polichinelle. La voix d’un grand électeur à Kinshasa est partie de 10 000 USD et se négocierait actuellement à 100 000 USD. Donc, pour un candidat gouverneur qui veut se faire élire, il doit disposer de deux millions de dollars américains pour réunir au moins 20 députés sur les 40 grands électeurs.

Celui qui souhaite s’acheter la majorité absolue de votants, devrait mettre de côté un million de dollars de plus. Ce qui ramène le budget total à trois millions de dollars américains. Rien que pour la corruption, exprimée sous forme d’achat de voix, sans compter le volet campagne et autres frais y relatifs.

Nombreux sont ces observateurs et analystes indépendants qui constatent que l’effervescence actuelle de la classe politique à rivaliser d’ardeur pour «acheter» les voix des grands électeurs a des conséquences néfastes sur l’avenir de nos provinces.

Cette «corruption à ciel ouvert» avec acclamation de l’opinion compromet la méritocratie et dénature l’utilité du tamissage de meilleurs projets à mettre en oeuvre et de bons profiles des tickets devant diriger les provinces durant le prochain mandat. Pire encore, elle conditionne l’indépendance des organes délibérants vis-à-vis des exécutifs provinciaux.

Que faudrait-il attendre des gouverneurs élus dans pareilles conditions si ce n’est que la propension à corrompre par le même canal établi, dès le départ, pour occulter l’inefficacité de leur gestion ? Ne dit – on pas que celui qui a accepté de boir, ensuite qui a bu, boira encore?

L’attitude de certains députés provinciaux fait peur à des esprits avertis de leur capacité à donner le meilleur d’eux-mêmes pour privilégier l’intérêt du peuple au détriment des leurs.

Depuis peu, leurs «honorables» sont très actifs à répondre à des sollicitations des candidats et/ou de leurs intermédiaires pour négocier la vente de leurs voix respectives. Pas le temps d’échanger autour de la vision des candidats. Entre-temps, les plus téméraires se feraient déjà engraisser …

RDC : la corruption des grands électeurs se planifie à ciel ouvert ! 2

La conséquence pour eux de bouffer à tous les rateliers, commente un analyste, ne pourrait qu’être le règlement de comptes de la part de ceux qu’ils auront dupés.

A tout prendre, il est choquant de voir l’«élite intellectuelle» planifier la faiblesse des futurs exécutifs provinciaux plutôt que d’agir dans le sens de renforcer leurs actions. Il est temps, recommande la société civile, de mettre toutes les batteries en marche stopper cette corruption à ciel ouvert.

Tel est l’un des premiers défis, le plus pressent, du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a promis de lutter fermement contre la corruption.

Pour les provinces de la RDC, la seule parade contre cette corruption consacrée serait peut-être le recours au suffrage universel direct.

Si la moralisation de la classe politique est l’une des principales priorités du nouvel exécutif national, l’élection des gouverneurs et des sénateurs est perçue comme un test qui donnera le ton à la suite du mandat de Félix Antoine Tshisekedi.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement