Connect with us

a la une

RDC : la courbe des réserves de change reprend son ascension !

Published

on

RDC : la courbe des réserves de change reprend son ascension ! 1

La courbe des réserves de change a repris son ascension. Après avoir chutées à 844 millions de dollars en novembre dernier suite aux financements des opérations électorales, ces réserves ont augmenté successivement de 39 millions USD en décembre 2018 et de 33 millions USD pour se situer à 913,23 millions de USD à fin janvier 2019.

Au regard des analyses et de ces chiffres publiés par la Banque centrale du Congo (BCC), tout porte à croire que cette tendance ira crescendo pour franchir la barre du milliard de dollars.

« En un mois, les réserves de change se sont accrues de 33,75 millions de USD, s’établissant à 913,23 millions de USD à fin janvier, soit 3 semaines d’importation des biens et services », indique le communiqué du Comité de politique monétaire (CPM).

Cette situation est expliquée notamment par le rapatriement des devises issues des exportations des produits miniers, bien au delà de la reprise de la confiance dans le chef des opérateurs économiques dans l’espoir de voir des nouvelles institutions politiques prendre des mesures devant accélérer l’assainissement du climat des affaires et la lutte contre la corruption.

« En progression de 0,4 point de pourcentage, la croissance en 2018 situerait à 4,1 %. L’année 2019 devrait s’inscrire dans la même orientation avec une croissance projetée à 5,6 %, tirée par le dynamisme de la branche extractive. Cette tendance serait en ligne avec les anticipations des opérateurs économiques dont le solde brute d’opinions atteste le retour de la confiance au mois de janvier 2019, après quatre mois consécutifs de pessimisme. Le solde global d’opinions des chefs d’entreprises s’est établi à 6,2 % contre -2,3 % en décembre 2018 », soutient le comité de politique monétaire de la Banque centrale.

A tout prendre, ce niveau de réserves de change de la RDC est bien inférieur au niveau standard estimé par le Fonds monétaire international (FMI) à au moins trois mois d’importation, soit 12 semaines. Dès lors, le futur gouvernement devra relever le défis d’atteindre près de 4 milliards de dollars américains des réserves internationales.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :