Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la crise humanitaire à Goma au centre des échanges entre Jean-Michel Sama et Bintou Keïta

Published

on

Le Premier ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a reçu en audience, ce mercredi 26 mai 2021, à la Primature la Représentante du Secrétaire général de l’Onu et cheffe de la MONUSCO (Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo), Bintou Keita.

C’est la première rencontre physique entre les deux personnalités depuis l’investiture du Gouvernement congolais.

Les échanges entre les deux personnalités ont notamment tourné autour de la situation d’urgence consécutive à l’éruption volcanique du Nyiragongo dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

«L’échange avec le Premier Ministre était d’abord une première rencontre physique depuis la mise en place du Gouvernement le 26 avril dernier. Mais, j’ai eu des échanges de travail au téléphone avec le Premier Ministre depuis longtemps. Donc, là c’était essentiellement basé sur la prise en charge d’une façon collaborative entre le système des Nations Unies et l’Autorité gouvernementale ici à Kinshasa pour la situation d’urgence créée par l’éruption volcanique. Dans ce contexte, j’ai réitéré le soutien du système des Nations Unies à la population de Goma.», a affirmé la gambienne Bintou Keita.

La question liée au retrait graduel des effectifs de la Monusco sur le sol congolais été également au menu des échanges entre Sama Lukonde et Bintou Keita.

D’après la Représentante du Secrétaire général de l’ONU et cheffe de la MONUSCO, il est important de mettre en place un cadre d’échange d’une manière régulière à la demande du Conseil de Sécurité par la résolution 2556 des Nations unies.

« J’ai aussi clarifié les demandes qui ont été faites au niveau de Goma par rapport à l’accompagnement de la MONUSCO. C’était ça le cadre des échanges. Nous avons aussi parlé de la nécessité de mettre en place ce groupe de travail et de dialogue à la demande du Conseil de Sécurité par la résolution 2556 qui demande à ce que nous parlons du retrait de manière graduelle, responsable et durable, en accord avec les autorités gouvernementales », a dit Bintou Keïta au sortir de l’audience avec le Chef du Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito