Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la FEC et AZES explorent les opportunités liées aux Zones économiques spéciales

Published

on

RDC : la FEC et AZES explorent les opportunités liées aux Zones économiques spéciales 1

La Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et l’Agence de Zones Economiques Spéciales (AZES) ont pris part, le mardi 24 novembre 2020, à une matinée d’informations et de sensibilisation sur la mise en place de zones économiques spéciales au siège de la FEC à la Gombe.

Cette activité a réuni deux personnalités éminentes, notamment le chargé de missions de l’AZES, Augustin Bolanda et le président du Conseil d’Administration de Maluku Zone économique (Mazes), Alexis Mbenge.

Ces derniers ont échangé avec les membres de la FEC sur les différentes options de décisions à prendre. Lesquelles décisions permettraient de contribuer au développement économique de la République Démocratique du Congo.

Notons que le projet de Zones économiques spéciales (ZES) a été proposé bien plus longtemps depuis 2008 et n’a été décrété qu’en 2012 donnant naissance à la zone pilote de Maluku.

Le chargé de missions de l’AZES, Augustin Balomba, s’est étendu sur le cadre légal des zones économiques en République Démocratique du Congo qui a permis de créer la zone de Maluku. Il s’agit notamment de la loi 14/022 du 07 Janvier 2014 fixant le régime des Zes et la loi 10/002 du 20 août 2020 portant code des douanes décrétée recemment.

Augustin Bolanda a également présenté les avantages fiscaux d’investir dans les zones économiques spéciales.

Il explique que ceux qui y investissent bénéficient de l’exonération à l’exportation, de la suspension de la TVA, pas d’impôts ni de droits de douanes (c’est-à-dire vous produisez localement et exportez sans frais).

En outre, il y a lieu de relever la réduction de taux sur les recettes non fiscales pour une durée de 20 ans au profit des aménageurs et 10 ans pour les entités investissant dans cette zone, a-t-il ajouté.

De son côté, le Président du Conseil d’Administration de Strategos, l’aménageur de Mazes, Alexis Mbenge, a présenté les différents avantages de cette zone dans l’initiative de l’aménagement et la viabilisation de cet espace d’environ 211 hectares capables de couvrir l’ensemble des activités.

A cela s’ajoutent d’autres projets comme la création d’un guichet pour les démarches administratives, l’électricité permanente, la construction d’une zone commerciale et d’un hôtel cinq étoiles, la construction d’une usine de captage d’eau et une fourniture d’internet à haut débit.

Selon Alexis Mbenge, ces projets sont susceptibles de générer quelques 5000 emplois et booster l’économie congolaise.

Gradi WILINA/stagiaire-UCC

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito