Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la MONUSCO regrette l’expulsion de son Porte-parole par le Gouvernement congolais

Avatar of La Rédaction

Published

on

Mathias Gillmann

La Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation de la République Démocratique du Congo (MONUSCO) prend acte et regrette profondément la décision du Gouvernement congolais demandant à un membre de son personnel de quitter le pays.

Cette réaction de la mission onusienne est exprimée via un communiqué de presse publié, le mercredi 3 août 2022, par le Bureau du Porte -parole et relations avec les médias.

Selon le communiqué, la MONUSCO s’engage à continuer de travailler aux côtés de la population et des autorités congolaises pour mettre en œuvre le mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité.

Rappelons que le Gouvernement de la RDC, par l’entremise du Vice-Premier Ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, avait adressé une correspondance à la MONUSCO pour exiger le départ de Mathias Gillman, Porte-parole de la MONUSCO, sur le sol congolais. Cette décision fait suite à une déclaration inappropriée de Mathias Gillman ayant suscité la colère des populations du Nord-Kivu vis-à-vis des casques bleus onusiens.

Agnès KAYEMBE

Advertisement

Edito