Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la publication du contrat Gouvernement-Groupe Ventora renvoyée sine die

Avatar of La Rédaction

Published

on

ventora

Prévue le 25 novembre 2022, la publication du contrat conclu entre la République démocratique du Congo (RDC) et la société Ventora appartenant au milliardaire Israélien Dan Gertler est reportée à une date ultérieure.

Si de manière officielle aucune raison n’est avancée jusqu’à présent, des sources de la présidence de la République ayant requis l’anonymat évoquent des raisons techniques.

Du côté de la Société civile, des pressions s’accentuent pour exiger la publication dudit contrat dont le contenu concerne beaucoup plus les mines et les ressources forestières de la République Démocratique du Congo.

De nombreuses organisations de la Société civile évoquent des raisons du contrôle citoyen qui motiveraient la nécessité de publier le rapport indiqué ci-haut.

Signalons qu’au mois de juillet 2022, le Fonds monétaire international (FMI) avait insisté sur la nécessité de rendre public le protocole d’accord signé entre Dan Gertler et le Gouvernement de la RDC.

Côté Gouvernement, l’on se réjouit du fait que le contrat signé entre les parties permet à la RDC de récupérer des actifs miniers et pétroliers estimés à 2 milliards de dollars américains en échange notamment d’abandon des poursuites contre l’homme d’affaires Israelien accusé par la justice américaine d’être impliqué dans le blanchiment des capitaux.

Les autorités congolaises avaient justifié la non-publication du contenu de l’accord par « des clauses de confidentialité » qui entourent ledit contrat. Ce qui, selon les spécialistes, énerve certaines dispositions du Code minier qui « impose la publication de tous les contrats miniers, leurs annexes et avenants dans le Journal officiel et sur le site web du ministère des Mines endéans soixante jours de la date de leur signature ».

Il y a quelque jours, le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi Kadima Nzuji, a déclaré que le contrat était en phase de finalisation.

Selon lui, il y a eu un premier accord qui a fait l’objet de discussions complémentaires et qu’à ce jour, le contrat est quasiment finalisé.

Certains spécialistes renseignent que pendant la décennie 2000, le milliardaire israélien est devenu omniprésent dans le secteur minier en RDC.

La fortune de Dan Gertler, accusé de corruption et sanctionné par les États-Unis, fait l’objet de plusieurs débats au sein de l’opinion publique.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito