Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Lamuka appelle ses militants à aller aux élections avec la machine à voter!

Published

on

A neuf jours de la tenue des élections, la Coalition LAMUKA, avec en tête le candidat Martin Fayulu, a visiblement changé d’avis. Elle a finalement appelé ses militants à utiliser la machine à voter le 23 décembre prochain.

Dans une interview à Jeune Afrique ce 14 décembre 2018, Olivier Kamitatu, Directeur de campagne de Martin Fayulu, a lancé cet appel.

Ce changement soudain ne va violer l’accord de Genève ? C’est la question que d’aucuns se posent quand tout le monde sait comment cette franche de l’opposition contestait la fiabilité de la machine à voter.

Mais qu’est ce qui a changé depuis? Certains observateurs estiment que la marée humaine drainée par le candidat président Martin Fayulu doit en être la cause principale. Et il serait hasardeux de perdre toutes ces voix. Car, la machine à voter est le seul mode de scrutin mis en place par la CENI.

Une autre raison serait le fait que devant la presse étrangère, le 7 décembre dernier, Corneille Nangaa a annoncé que les agents électoraux procéderont au dépouillement manuel de résultats, qui seront ensuite inscrits sur les procès verbaux, puis publiés.

« Nous procéderons au dépouillement manuel des bulletins. Puis nous devrons transcrire les résultats comptés manuellement sur des procès verbaux. Ces résultats seront annoncés. Pas ceux des machines», avait-il dit.

Oui à la Machine à voter mais à la manière de Lamuka!

Olivier Kamitatu attire l’attention de partisans de Lamuka sur ce fait en ces termes : «Nous voulons que la comptabilité des résultats s’appuie sur les bulletins papiers déposés dans l’urne. Qu’ils sortent de l’imprimante ou qu’ils soient pré-imprimés, peu importe.»

Et de renchérir, les partisans doivent rester devant les bureaux de vote.

« Mais il faut que la population reste jusqu’à la fin du dépouillement dans chacun des 90 000 bureaux de vote. Et nous voulons, ensuite, des électeurs dans chacun des centres de compilation. Nous refuserons toute comptabilité électronique», a-t-il déclaré.

Ce volte-face vient rejoindre le tandem FatshiVit qui, par anticipation, avait déjà prévu cette éventualité.

Si le camp FatshiVit avait retiré sa signature, avec ce soudain changement, s’interrogent de congolais, Lamuka ne vient-elle pas de renier l’Accord de Genève?

Émilie MBOYO | Zoom Eco

Advertisement

Edito