Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : lancement de la campagne « Pour une TFM verte, plantons chacun un arbre »

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : lancement de la campagne « Pour une TFM verte, plantons chacun un arbre »

En marge de la journée nationale de l’arbre, le CEO lance la campagne « Pour une TFM verte, plantons chacun un arbre »

La compagne annuelle de plantation d’arbres de Tenke Fungurume Mining fait honneur à la journée nationale de l’arbre de la République Démocratique du Congo.

Le mardi 5 décembre, TFM a lancé, en marge de la journée nationale de l’arbre, la campagne « Pour une TFM verte, plantons chacun un arbre » au sein de ses installations industrielles.

Le CEO Wang Hanyuan et des managers et superviseurs de l’entreprise se sont assemblés sur le site prévu pour la plantation d’arbres.

Dans son discours de circonstance, le CEO a insisté sur la protection de l’environnement et le respect de la biodiversité. « Aider la nature, c’est s’aider soi-même. Et planter des arbres c’est contribuer à atteindre cet objectif ambitieux », a-t-il dit.

Cet appel est en ligne droite des engagements de TFM, inscrits dans ses études d’impact environnemental et social, et son engagement ESG, a affirmé Freddie Mukalay, manager en charge de l’Environnement.

Aussitôt après le discours du CEO, des jeunes arbres, des gants, des arrosoirs et d’autres équipements ont été mis à la disposition de toutes les personnes présentes. En plantant un arbre et en l’arrosant, le CEO a officiellement lancé la campagne « Pour une TFM verte, plantons chacun un arbre ».

Ce beau geste du CEO a été suivi par plusieurs managers et superviseurs qui ont chacun planté un arbre. Il traduit aussi l’engament de TFM à protéger l’environnement et à inculquer et pérenniser cette culture de protection de l’environnement. Les dirigeants à tous les niveaux de l’entreprise ont pleinement adhéré à une gestion responsable de l’environnement.

Avec son alignement aux normes environnementales les plus strictes au niveau national et international, TFM a développé un plan de biodiversité solide. Celui-ci comporte des axes vitaux pour la sauvegarde de la biodiversité florale liée au cuivre et au cobalt dans la concession. La flore à TFM étant endémique, du fait de son adaptation particulière aux conditions de concentrations élevées en métaux, des mesures spécifiques ont été prises pour sa sauvegarde.

Ces efforts ont porté des fruits. Pendant 14 ans, soit depuis 2009, le département a pu maintenir 40 espèces florales qui ne se retrouvent que dans sa région et nulle part ailleurs dans le monde. Cette flore du cuivre est récoltée des collines minéralisées depuis le début de l’exploitation.

tf2

Pour mieux faire, le département a mis sur pied un laboratoire, a mis en place des techniques de production des espèces capricieuse cobalto-cuprifères et les réintroduit dans les espaces aménagés pour leur développement. Ainsi, plus de 3 millions des graines sont conservées au laboratoire de TFM et plus de 60 millions à Gembloux à travers un partenariat avec l’Université de Liège en Belgique qui accompagne le programme de conservation de la flore du cuivre.

« Dans ce cadre, nous entreprenons une remise en état progressive des zones perturbées. Et, par cet effort de sauvegarde et de protection de la biodiversité, nous nous engageons en même temps dans la lutte contre l’amplification des gaz à effet de serre », a dit l’expert environnemental Freddie Mukalay.

Hormis la réhabilitation des plantes cupro-cobaltifères, TFM procède chaque année à la plantation d’environ 2 000 arbres publics dans ses installations. Et dans sa contribution au programme environnemental de plantation d’arbres initié par le Président de la république, connu sous le nom de « Jardin scolaire, un milliard d’arbres à l’horizon 2023 », l’entreprise remet chaque année environ 5 000 arbres au ministère provincial de l’Environnement.

tf3

TFM reste leader en matière de protection de la biodiversité dans la région de Copperbelt. L’entreprise a été la première à recevoir la certification ISO 14001. Forte cette expérience, confirmée par la certification ISO en 2013, l’entreprise a pu organiser, en 2018, l’atelier Copper Flora Workshop dans le souci de vulgariser sa politique de conservation de la flore du cuivre. L’atelier a réuni les entreprises locales et transfrontalières opérant dans la région du Copperbelt.

Advertisement

Edito

ZoomEco TV