Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: l’APLC entrevoit des relations presse basées sur le respect, la transparence et la confiance

Published

on

RDC: l'APLC entrevoit des relations presse basées sur le respect, la transparence et la confiance 1

La Direction de communication et le Porte-parolat de I’Agence de Prévention et de

Lutte contre la Corruption (APLC) a organisé, ce jeudi 19 novembre 2020, à son siège situé dans la concession Gulf à Ngaliema, une
rencontre de prise de contact avec les professionnels des médias de la ville de
Kinshasa, en République Démocratique du Congo (RDC).

Cette réunion a permis aux deux parties d’approfondir leurs échanges autour des questions de transparence dans Ia communication et de culture d’intégrité.

L’occasion a été également mise à profit
pour discuter du travail des médias au regard des missions de I’APLC, ainsi que le rapport entre ceux-ci et I’agence.

La directrice de communication et porte-parole de l’APLC, Madame Chouna Lomponda, a soutenu que l’espace médiatique constitue un levier pour l’instauration d’une culture de l’intégrité.

A son avis, la lutte contre la corruption et patriotisme sont deux notions étroitement liées.

Selon elle, la vision du Coordonnateur
Maître Ghislain Kikangala, l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption s’inscrit dans une approche qui considère que chaque congolais peut participer à la lutte contre la corruption. Y compris les journalistes.

« Par des investigations, en rendant compte des délits impliquant les pouvoirs politiques ou économiques, les journalistes par leur travail, permettent aux citoyens d’exercer leur devoir de surveillance de celles et ceux qui gouvernent en leur nom, ainsi que des entreprises et autres groupes d’intérêts qui pèsent sur le devenir commun de nos sociétés », a martelé Madame Chouna Lomponda.

Par ailleurs, elle a également ajouté que l’APLC a la volonté d’entretenir des rapports harmonieux avec la presse, dans le respect, la transparence et la confiance.

Pour une structure fondée des valeurs républicaines, la transparence est une notion importante pour l’APLC. Elle permet ainsi de lever l’opacité qui prévaut encore trop souvent dans la sphère publique et contribue à combattre la culture du détournement.

A cet effet, en cohérence avec les objectifs du Coordonnateur de l’APLC, Maître Ghislain Kikangala, la Direction de Communication se veut transparente et axée sur les résultats.

”Cette transparence dans le respect de nos missions se reflétera également dans notre discours et nos actions de prévention”, dit-elle.

L’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC) est un établissement public de la République démocratique du Congo.

Elle a pour mission de prévenir et de lutter contre la corruption qui gangrène la République démocratique du Congo.

Elle succède au bureau de l’ancien conseiller spécial du Chef de l’Etat en charge de la lutte contre la corruption, le terrorisme et blanchiment des capitaux.

Après plusieurs demandes formulées par des ONG auprès du Président de la République démocratique du Congo, sur la matérialisation de ses promesses faites à la première édition de la journée africaine de lutte contre la corruption, l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption sera créée le 28 mars 2020 par ordonnance du Président de la République.

L’agence de prévention et de lutte contre la corruption est dirigée par Me Ghislain Kikangala nommé par ordonnance présidentielle du 18 juillet 2020.

Patrick BOMBOKA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito