Connect with us

a la une

RDC : le chef de l’Etat invité à s’inscrire dans la logique de cohabitation

Published

on

Le climat politique entre le Cap pour le changement (CACH) et le Front commun pour le Congo (FCC) continue à se détériorer. Après des propos parfois durs échangés par certains ténors de ces deux plateformes politiques, c’est le tour de la ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’entrer dans la danse.

La jeunesse de ce parti politique au pouvoir a, à travers un communiqué, constaté avec indignation le non-respect du jeu d’alliance par le FCC. Tout en invitant le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi à s’inscrire dans la logique de cohabitation et à nommer sans tarder le formateur du Gouvernement, la jeunesse de l’UDPS appelle à la cessation des contacts et des négociations entre le CACH et le FCC.

Les jeunes de ce parti cher à feu Étienne Tshisekedi estiment que la mauvaise foi du FCC par rapport à son partenariat avec le CACH, s’est notoirement confirmée après les élections des bureaux des Assemblées provinciales, des Sénateurs et des Gouverneurs et Vice-gouverneurs.

Ils invitent leur président a.i à mobiliser les organes du parti, les combattants, ainsi que les forces socio-politiques engagées aux côtés de l’UDPS en vue de se placer en ordre de bataille pour déboulonner complètement le régime passé.

Les jeunes de l’UDPS exigent par ailleurs au chef de l’Etat, garant du bon fonctionnement des institutions, de consacrer beaucoup d’efforts pour le bon fonctionnement de l’appareil judiciaire congolais qui, affirment-ils, constitue l’une des voies menant au déboulonnage de la corruption et d’autres antivaleurs qui écument l’arène politique congolaise.

La ligue des jeunes de l’UDPS condamne par ailleurs avec fermeté les propos discourtois tenus dans le communiqué du FCC du 8 avril 2019 à l’endroit du Chef de l’Etat. Ils mettent en garde les signataires dudit communiqué et affirment qu’en cas de récidive ils prendront des dispositions qui s’imposent.

Pour rappel, le FCC avait, dans ce communiqué, appelé le président de la République à retirer ses propos tenus au cours d’une interview accordée à la VOA promettant de « déboulonner l’ancien régime dictatorial».

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :