Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le CIFOR mise sur le développement d’une chaîne de valeur agricole à Yangambi

Avatar of Kiala Curnis

Published

on

5157C6DE 45EE 4AEA A749 8E496BC3A48B

Les enjeux du changement climatique et la préservation des forêts du bassin du Congo sont au coeur des discussions des experts du secteur et décideurs politiques au cours de la 20ème réunion des parties du partenariat pour les forêts du bassin du Congo qui se tient à Kinshasa, du 3 au 5 juin 2024.

D’après Raphaël Tsanga, expert en environnement et responsable au Centre pour la recherche forestiers, le site de Yangambi mérite plus d’attention.

Présent dans plusieurs pays d’Afrique francophone et en République Démocratique du Congo en particulier, le Centre pour les recherches forestières (CIFOR-ICRAF) apporte sa contribution dans la lutte contre le déboisement et la dégradation des forêts en développant des chaînes de valeur notamment agricole dans la localité de Yangambi, en la province de la Tshopo.

« Nous sommes en RDC pour un programme dénommé « Paysage pour notre avenir », qui est un programme financé par l’Union européenne et qui accompagne de nombreux projets en Afrique centrale. Ce programme est implémenté dans plusieurs pays d’Afrique francophone. En RDC, nous avons le paysage de Yangambi, dans la province de la Tshopo qui est un principal site sur lequel CIFOR travaille depuis 2007. Les approches développées dans le cadre de ce programme sont adaptées pour la RDC. La zone de Yangambi est située à quelques encablures de la grande ville de Kisangani qui se développe aussi rapidement. Les solutions développées à Yangambi visent un développement durable de ce coin de la République Démocratique du Congo en intégrant l’ensemble de la population locale.», a déclaré Raphaël Tshimanga.

Selon lui, CIFOR-ICRAF a mis en place plusieurs approches d’accompagnement des communautés locales dans la lutte contre la déforestation.

« Nous mettons en place plusieurs approches en termes d’accompagnement des communautés notamment dans l’agriculture, le reboisement, le développement des activités alternatives des revenus telles que la pisciculture, la mise en place et développement des forêts communautaires, la mise en place des fours qui permettent un rendement optimal dans la production du charbon de bois. Toute cette chaîne de valeur a pour vocation d’approvisionner la ville de Kisangani qui est le premier marché du paysage de Yangambi. Les solutions que nous développons répondent à la fois aux besoins des populations locales mais aussi à la gestion durable du paysage de Yangambi
», a-t-il expliqué.

S’agissant de l’impact de ce projet dans la province de la Tshopo, Raphaël Tsanga a indiqué que ce projet a contribué à la formation de près de 240 jeunes formés en Master et en doctorat.

« Nous avons aussi, au niveau local, mis en place des processus de plantation d’arbres. Aujourd’hui, c’est de milliers d’arbres qui ont été plantées sur un espace de plus de 3.500 hectares de forêts dégradés qui ont été restaurés ayant permis de créer aussi de l’emploi au niveau local. Les activités que nous mettons dans le paysage de Yangambi commencent déjà à produire des effets.», a-t-il avancé.

Par ailleurs, l’ambition de CIFOR est de renverser cette tendance à travers le développement des diverses chaînes de valeur et le travail en synergie notamment avec le Gouvernement central, provincial, le secteur privé, la société civile mais aussi la communauté locale.

D’après lui, toutes les interventions de CIFOR-ICRAF visent, avant tout, l’amélioration des conditions de vie des populations qui vivent dans et autour du paysage de Yangambi.

Il a aussi fait savoir que depuis le lancement de ce projet en République Démocratique du Congo en 2007, plusieurs millions d’euros ont été investis pour la protection des écosystèmes des forêts d’Afrique Centrale.

Contrairement aux autres intervenants, cet expert affirme haut et fort que
la République Démocratique du Congo (RDC) a, au cours de 20 dernières années, perdu plus de 400.000 hectares des forêts.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV