Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le député Lubaya appelle à une action disciplinaire contre le général Amisi Kumba

Published

on

« J’invite le ministre de la Défense nationale à recourir à la Loi n° 13/005 du 15 janvier 2013 pour ouvrir action disciplinaire contre le général Gabriel Amisi Kumba pour lui permettre de préparer et organiser sa défense en toute sérénité au sujet des dénonciations qui pèsent sur lui », a écrit sur son compte Twitter, le député national Claudel André Lubaya.

Légaliste, l’élu de la circonscription de Kananga estime que cet officier supérieur connu sous le nom de Tango Four ne devrait nullement se soustraire de la loi portant statut du militaire des FARDC, du code de conduite de l’agent public et de la loi organique portant fonctionnement de l’armée nationale qui le régi.

« Il est astreint à la discipline militaire, à la dignité, la sobriété et l’exemplarité dans son comportement. Les dénonciations répétées sur ses présumées pratiques illicites font peser des lourds soupçons sur sa personne et partant, portent atteinte à l’image de la hiérarchie militaire », soutient Claudel André Lubaya.

Dès lors, l’action disciplinaire à ouvrir à l’encontre du général soupçonné et par voie de conséquence sa suspension à prendre par le président de la République, sur proposition du ministre de la Défense nationale, devront permettre à Tango Four de préparer en toute sérénité ses moyens de défense.

A RE(LIRE) : le général Amisi Kumba épinglé dans un nouveau rapport de Global Witness !

Cet élu du peuple évoque la nécessité d’appliquer l’article 110 de la loi n°013/005 du 15 janvier 2013 qui édicte le principe de suspension immédiate par mesure d’ordre (une mesure préventive dans l’intérêt du service) contre tout officier ou sous-officier faisant l’objet des poursuites judiciaires répressives ou, d’après les indices suffisamment graves, est présumé avoir commis une faute.

« Toutefois, comme le dit la loi en son article 111, l’action disciplinaire est indépendante de l’action judiciaire. L’action disciplinaire ainsi ouverte et les mesures d’ordre qui en découlent auront l’avantage de renforcer l’Etat de droit dans son volet égalité devant la loi, présomption d’innocence, prévention et lutte contre la corruption en même temps qu’elles contribueront à redorer l’image de l’armée et celles des institutions républicaines », a conclu le député Claudel André Lubaya.

En rappel, dans un récent rapport, Global Witness soupçonne le général Gabriel Amisi Kumba d’avoir réussi à acquérir et à vendre cinq licences d’exploitation forestière, dans un délai record, à une société chinoise dans un contexte où l’obtention de nouvelles licences était illégale.

Cette organisation de lutte contre le pillage des ressources naturelles estime que le nouvel Exécutif congolais piloté par Félix Antoine Tshisekedi devrait immédiatement annuler toutes les concessions allouées en violation de son moratoire et publier tous les détails des propriétaires et des contrats de concession.

Emilie MBOYO 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito