Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le diplomate Japonais Hiroshi Karube fait ses adieux au Premier Ministre Ilunkamba!

Published

on

RDC : le diplomate Japonais Hiroshi Karube fait ses adieux au Premier Ministre Ilunkamba! 1

L’ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, Hiroshi Karube est arrivé à la fin de son mandat après quatre ans et demi au pays.

Hiroshi Karube a fait ses adieux, le lundi 16 novembre 2020, au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

« J’ai pu travailler avec mes amis congolais pour la coopération bilatérale. Le résultat de notre coopération est très varié. Nous citons la construction de l’INPP ; la coopération dans la construction des écoles primaires. Avec le premier ministre, nous avons eu de bonnes relations et j’ai apprécié le travail d’ensemble », a indiqué avec émotion ce diplomate japonais.

Hiroshi Karube fit son entrée en diplomatie en 1978 et a exercé plusieurs fonctions.

Dans son pays, il a occupé les fonctions au bureau “Affaires économiques“, au bureau “Politique étrangère” et au département “Affaires culturelles“, etc.

A l’étranger, il a servi comme ambassadeur du Japon au Pays-Bas, au Sri Lanka, au Canada et en Asie, en Republique Democratique du Congo et Congo-Brazzaville.

Quant à la coopération japonaise en République démocratique du Congo, elle remonte aux années 1970, alors que le pays s’appelait encore Zaïre.

Au cours des décennies qui suivirent, la JICA, l’Agence Japonaise de Coopération Internationale a apporté une aide vitale pour la construction des infrastructures du pays, notamment pour l’approvisionnement en eau, la santé et le développement des ressources humaines.

Le Japon a également partagé son expertise en matière de séisme sur des projets de surveillance de l’activité volcanique. Ces activités ont malheureusement été interrompues en 1991 à cause de la guerre civile.

Après les élections présidentielles de 2006, le Japon a décidé la reprise intégrale de l’aide bilatérale en faveur de la République Démocratique du Congo.

Depuis, la JICA assure une aide pour la reconstruction dans trois domaines principaux : le développement des ressources humaines en faveur des forces nationales de police afin de garantir la paix ; la construction d’infrastructures et la formation professionnelle pour le développement économique ; et la mise en place de services de santé adaptés et d’un approvisionnement en eau salubre, ainsi que l’amélioration de l’accès aux services sociaux.

Le soutien à la formation des forces nationales de la police congolaise constitue une part centrale du travail de la JICA dans le pays.

Le développement d’une force de police viable est vital pour la consolidation de la paix, et il est indispensable à un développement économique durable.

Les activités comprennent des cours de remise à niveau pour les officiers de police et des formations de base à long terme pour les nouvelles recrues (notamment les anciens membres des groupes armés insurgés qui s’engagent en grand nombre dans la police).

Ces programmes sont gérés en partenariat avec la police des Nations-Unies (qui prépare les programmes et envoie les instructeurs) et le Programme des Nations-Unies pour le développement (qui gère la logistique depuis 2009).

Ces programmes constituent un bon exemple de collaboration réussie avec les agences des Nations-Unies. À ce jour, 18 000 officiers de police ont bénéficié d’une formation et le programme est reconnu pour avoir un effet bénéfique sur le comportement et le moral des officiers.

C’est donc avec un sentiment de satisfaction et de devoir accompli que le diplomate japonais Hiroshi Karube quitte la République Democratique du Congo.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito