Connect with us

a la une

RDC : le FCC dénonce ceux qui veulent saboter le processus électoral

Published

on

Le coordonnateur du comité stratégique du Front Commun pour le Congo (FCC) condamne tout acte de sabotage de la part des acteurs politiques de l’opposition. Ceux-là qui, d’après lui, appellent au boycott des élections et sabotage de la CENI le 23 décembre prochain.

Néhémie Mwilanya l’a dit au cours de la conférence de presse tenue ce lundi 4 décembre 2018 à Rotana Hôtel.

« Nous sommes peinés de constater que certains acteurs ont choisi de travailler contre le processus électoral. Certains interviews de leader de plateforme comme Lamuka qui font l’apologie de la violence contre ce processus électoral », a-t-il i indiqué.

A Néhémie Mwilanya qui exprime la profonde désapprobation de sa famille politique d’ajouter :

« C’est grave. En démocratie, on doit s’abstenir de conduire les autres à la violence. Car, ce processus est porté par un peuple qui a le droit de légitimer le pouvoir des institutions à qu’il veut. Le FCC dénonce cette démarche qui vise à bloquer ce processus, qui a tendance à jeter le pays dans le chaos.»

Le FCC signale que de sanctions sont prévues contre tous les fauteurs de trouble.

Toutefois, le Comité stratégique du FCC apprécie le déploiement des acteurs sur le terrain en cette période de campagne électorale. Il note qu’ils postent des affiches, ils tiennent de meetings partout sans être inquiétés, ce qui est de bonne augure.

Pour le FCC, le déploiement se fait à grande échelle pour le candidat député national provincial ainsi que le présidentiel.

A ce jour, son candidat président de la République, Emmanuel Ramazani Shadary a déjà visité quatre provinces contrairement à d’autres candidats qui traînent encore les pas.

Autre point d’actualité abordé lors de cette conférence, c’est l’appréciation du FCC sur l’évolution du processus électoral. Cette plateforme chère au chef de l’Etat félicite la CENI pour les efforts déployés jour et nuit pour que ce processus atteigne son point culminant.

Il affirme suivre pas à pas le déploiement du matériel et du personnel de la CENI à travers le pays. En même temps qu’il félicite le gouvernement qui finance ce processus.

A ce sujet, « le FCC note avec satisfaction que le gouvernement tient ses promesses et il n’y a pas à se plaindre en ce qui concerne le financement de la CENI par le gouvernement.»

Nadine FULA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :