Connect with us

a la une

RDC : le FMI accorde le prolongement de l’allègement du service de la dette jusqu’en avril 2021

Published

on

RDC : le FMI accorde le prolongement de l’allègement du service de la dette jusqu’en avril 2021 1

Après une décision du Fonds monétaire international (FMI) du 13 avril 2020, signifiant l’allégement du service de la dette de 25 pays d’Afrique dont la République démocratique du Congo (RDC), le FMI a annoncé il y a quelques heures, le prolongement de cette mesure jusqu’en avril 2021.

Une initiative visant à aider les pays à surmonter les conséquences néfastes de la Covid-19.

L’annonce a été faite le mardi 6 octobre par la Directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva via son compte twitter.

Ledit prolongement du service de la dette du FMI jusqu’en avril 2021 vise 28 pays les plus pauvres. Ce, afin de les aider à mieux construire leurs économies et soutenir les populations frappées de plein fouet par la crise sanitaire liée à la maladie à Coronavirus.

« Je suis fier que le FMI ait prolongé l’allégement du service de la dette de 28 pays les plus pauvres jusqu’en avril 2021. Cela les aidera à continuer de soutenir leur économie et leur population pendant cette crise. Merci aux pays membres qui ont contribué au CCRT pour y parvenir », a écrit Kristalina Georgieva sur son compte Twitter.

En clair, indiquent les spécialistes, il s’agit pour les pays éligibles de ne pas payer les intérêts des crédits accordés par le FMI pendant toute la période indiquée.

En République démocratique du Congo, la nouvelle est bien accueillie par le Gouvernement.

Selon les services du ministère des Finances, le ministre Sele Yalaghuli ayant les finances dans ses prérogatives s’est dit très satisfait en apprenant la nouvelle du FMI.

Pour ce membre du Gouvernement, l’aide du FMI permet à la RDC d’alléger le service de la dette et de faire face à l’impact de la Covid-19.

« Cette appui du FMI va permettre à la RDC d’alléger sa dette et de faire face à l’impact de la pandémie du Covi-19. Cet allégement passe par le Fonds fiduciaire d’assistance et riposte aux catastrophes qui permet au FMI d’accorder des dons aux pays frappés », a réagi José Sele Yalaghuli.

Signalons par ailleurs qu’en dehors de la RDC, les pays ayant bénéficié d’un allégement du service de leur dette du FMI sont notamment l’Afghanistan, Bénin, Burkina Faso, Comores, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Haïti, Îles Solomon, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mozambique, Népal, Niger, République centrafricaine, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Tadjikistan, Tchad, Togo et Yémen.

Olivier KAMO

Edito

Advertisement