Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le FPI octroie 625.000 USD à l’AZES pour renforcer la viabilisation des ZES

Avatar of La Rédaction

Published

on

46322D93 7C52 44E2 AB13 3CD0BE7FB836

Le Fonds de Promotion pour l’industrie (FPI) a remis un chèque de 625.000 dollars américains au Directeur Général de l’Agence des Zones Économiques Spéciales (AZES) pour renforcer la viabilisation des ZES dans les six (6) espaces industriels. C’était au cours d’une cérémonie, le jeudi 11 janvier 2024, sous la supervision du Ministre de l’Industrie, Julien Paluku.

Dans son adresse, Julien Paluku a loué la vision du Chef de l’État congolais sur l’indépendance économique. Il a insisté sur l’importance de la mise en place des ZES en RDC pour mieux matérialiser cette vision du Président Félix-Antoine Tshisekedi.

Et de rajouter : « Le financement des Zones Économiques Spéciales augure la diversification de l’économie congolaise. »

Pour sa part, Auguy Bolanda, Directeur Général d’AZES a remercié le FPI pour ce geste.

« Avec le FPI, nous sommes en train de réfléchir sur comment financer les ZES. Les finances que nous avons reçues aujourd’hui vont nous permettre de commencer déjà à faire certaines choses notamment la mise en œuvre de premières Zones économiques spéciales. », a-t-il affirmé.

Sur instruction du Ministre de l’Industrie, le Fonds de Promotion de l’industrie (FPI) va renforcer son appui dans le développement des Zones Économiques Spéciales durant ce deuxième mandat du Président Félix Tshisekedi axé sur les actions, a déclaré, de son côté, le Directeur Général du FPI, Bertin Mudimu Tshisekedi.

Six (6) espaces industriels concernés

Outre la ville de Kinshasa, le Gouvernement congolais a décidé de promouvoir la création des ZES dans les provinces en vue de contribuer à la diversficaton de l’économie.

En vue de sensibiliser les autorités provinciales et d’identifier des potentiels sites pour abriter les futures ZES, l’AZES a effectué des missons au Kongo Central, Haut-Katanga et Lualaba en 2018, puis au Tanganyika et Nord-Kvu en 2019.

Suite à ces missions, les Gouverneurs de province du Kongo Central, du Haut- Katanga et du Lualaba ont pris des arrêtés mettant en place des commissions chargées du suivi de la mise en place des ZES dans leurs provinces.

L’implantation géospatiale des ZES a été répartie en fonction des axes de création et des potentialités spécifiques aux différentes provinces. Il s’agit de :

1. Kinshasa (Ouest) : les provinces concernées sont Kinshasa, Kongo Central, Kwilu, Kwango, Mai-Ndombe avec comme filières agroalimentaire, agro-industrie
emballages, hydroélectricité, pétrole, bauxite, matériaux de construction, valorisation métallurgique, industries pharmaceutiques.

2. Grand Kasaï (Centre): les provinces concernées sont Kasaï, Kasaï Central, Kasai Oriental, Lomami, Sankuru avec comme filières agroalimentaire, logistique et transport, et valorisation minière.

3. Grand Katanga (Sud) : les provinces concernées sont Haut-Katanga, Lualaba, Tanganyika, Haut-Lomami avec comme filières agroalimentaire, industries de la pêche, valorisation minière, matériaux de construction;

4. Grand Kivu (Est): Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema avec comme filières agroalimentaire, agroindustrie, industries manufacturières, et industries textiles.

5. Grand Equateur (Nord- Ouest) : Equateur Mongala, Tshuapa, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi avec comme filières agroalimentaire, industries du bois,
Industries chimiques, et industries pharmaceutiques.

6. Province Orientale (Nord-Est) : Tshopo, Ituri, Haut-Uélé, Bas-Uélé avec comme filières industries du bois, agroalimentaire, agroindustrie, valorisation métallurgique, industries chimiques, et industries pharmaceutiques.

Nadine FULA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV