Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Le Gouvernement prévoit de financer 500 PME en 2021

Published

on

RDC: Le Gouvernement prévoit de financer 500 PME en 2021 1

Le ministère des Classes moyennes, petites et moyennes entreprises, artisanat (CM-PMEA), entend mettre à disposition, dans le cadre du Projet d’appui au développement des micros petites et moyennes entreprises (PADMPME), une enveloppe allant de 75 000 (soixante-quinze mille) USD à 200 000 (deux cents mille) de dollars américains au titre de subvention, afin de financer près de 500 (cinq cents) Petites et moyennes entreprises (PME) en 2021, indique un document de ce ministère cité par l’Agence Congolaise de Presse .

Selon la source, 7 500 (sept mille cinq cents) jeunes entrepreneurs bénéficieront d’une subvention de 20 000 (vingt mille) USD chacun, après un concours qui sera organisé par le ministère, et 5 000 (cinq mille) femmes recevront un financement évalué à 5 000 (cinq mille) USD chacune. Et ce, dans le cadre de quatre axes d’actions que le ministre compte mener en 2021.

Au niveau du ministère des PMEA, « l’année 2020 était une année de labour et de moisson, tandis que 2021 sera une année de récolte ».

Pour ce faire, le ministre de tutelle, Justin Kalumba Mwana, a mené plusieurs actions notamment l’adoption, à la 34ième réunion du conseil des ministres en juin 2020, de la vision du ministère sur l’entreprenariat de sensibilisation et le programme national de développement de l’entreprenariat du Congo (PRONADEC).

Le deuxième axe des priorités du ministère concerne l’entrée en vigueur de l’établissement public dénommé Fonds de garantie pour l’entreprenariat au Congo (FOGEC), avec une garantie de crédits bancaires pour les PME congolaises, d’un taux d’intérêt le plus bas possible, possibilité de subvention participative et de subvention avec comme originalité. Il s’agit d’un Fonds autonome qui ne sera pas tributaire du Trésor public.

Dans le troisième axe, le ministère des Classes moyennes et moyennes entreprises et artisanat s’emploiera à l’opérationnalisation effective du contrat de la sous-traitance au profit des PME congolaises.

Enfin, le quatrième axe concerne l’instauration du cours sur l’entreprenariat à l’école primaire et secondaire.

Patrick BOMBOKA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito