Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Gouvernement s’apprête à payer 5 millions USD de sa dette à la Regideso

Avatar of La Rédaction

Published

on

Regisdeso

Le Gouvernement s’apprête à honorer sa facture de 5,14 millions USD due à la Regideso. Cette décision du chef de l’état est une réponse au plaidoyer du ministre d’Etat, ministre des ressources hydrauliques et électricité fait dans sa note de présentation lors de la 11ème réunion du Conseil des ministres du vendredi 22 novembre 2019.

Muhanzi Mubembe a relevé que la REGIDESO S.A est confrontée à de nombreuses difficultés tant financières que techniques suite au non-paiement de facture par l’Etat congolais d’un montant de 5 140 000 dollars américains.

Cette situation affecte la desserte en eau aussi bien en qualité qu’en quantité, à Kinshasa en particulier.

Depuis quelques mois déjà, de conséquences se font ressentir dans la desserte en eau dans la ville-province de Kinshasa : de délestages sont observés dans plusieurs parties de la capitale. La quantité d’eau a diminué entrainant le recours à d’autres moyens pour s’approvisionner.

A la base de cette difficulté, il y a la vétusté de matériels ; le manque accru du courant électrique qui a pour conséquence la diminution de production des usines qui n’arrivent plus à produire au maximum. Durant les coupures de courant, certaines usines sont arrêtées, et parfois les stations de ré-pompage ne tournent pas pendant plusieurs heures.

Cependant, la difficulté majeure demeure l’insolvabilité des abonnés, dont en particulier son principal client, l’Etat congolais.

Sensible à ce cri d’alarme, le chef de l’Etat a préconisé plusieurs solutions notamment le remplacement des motopompes de Ndjili ; la commande de couverture d’au moins une année d’un nouveau lot des intrants de potabilisation des eaux ; la réalisation effective des travaux de construction du premier module de la future usine de production d’eau potable de Lemba- Imbu ; la mise à disposition d’un montant de USD 5,14 millions de dollars américains au titre de la facture de consommation d’eau par des instances officielles et les institutions publiques.

Le Conseil des Ministres a obtenu du premier Ministre l’accord d’examiner rapidement les voies et moyens de régler ce problème dans l’urgence.

Pour rappel, cette dette date de plusieurs années. Déjà en 2013, le Gouvernement lui devait 31 000 000 USD.

A cette époque, le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la Regideso (SYNATREG), Jean-Bosco Mwaka, avait tiré la sonnette d’alarme pour attirer l’attention de l’Etat, son débiteur. Selon lui, cette situation pénalisait l’exécution du contrat signé entre la Regideso et le Groupe Fina Gestion SDE du Sénégal.

Financé à hauteur de 7 millions USD par la Banque mondiale, ce partenariat devrait permettre à la Regideso de fournir l’eau potable répondant aux besoins de villes de Kinshasa, Matadi et Lubumbashi.

De son côté, le Gouvernement congolais avait signé un contrat de performance avec la Société nationale d’électricité (Snel) et la Regideso.

Il s’était engagé à apurer ses dettes vis-à-vis de ces deux entreprises et à payer régulièrement ses factures. Les deux entreprises avaient promis quant à elles d’améliorer leur desserte en eau et en électricité. Dettes qu’il n’avait payées qu’en partie.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito