Connect with us

a la une

RDC : le ministère de la Santé invité à déclarer «Chikungunya» comme une épidémie

Published

on

RDC : le ministère de la Santé invité à déclarer «Chikungunya» comme une épidémie 1

 

Le ministère de la Santé publique devrait déclarer la maladie à virus de «Chikungunya» comme étant une épidémie en RDC. De plus en plus des kinois et même la population du Kongo Central en souffrent et d’autres en meurent par ignorance. Aucune bonne prise en charge de cette maladie n’est organisée ni des chiffres exacts des cas dépistés et examinés en laboratoires scientifiques.

Entre-temps, l’urgence consiste en une sensibilisation de la population pour attirer son attention sur cette maladie qui tue en silence.

C’est dans ce cadre que le Centre interdisciplinaire de gestion de risque sanitaire a organisé, ce mardi 14 mai 2019, une matinée d’information scientifique, à l’intention de professionnels de médias réunis au sein de l’association des communicateurs de santé en Afrique (ACSA/RDC).

D’après le professeur Justin Masumu, chercheur dans ce Centre, Chikungunya n’est pas à sa première apparition. Déjà de 1999 à 2000, il a été enregistré plus de 50 000 cas ; en 2012 : quatre zones de santé étaient touchées ; et en décembre 2018, l’alerte est parti de la commune de Mont Ngalula.

RDC : le ministère de la Santé invité à déclarer «Chikungunya» comme une épidémie 2

Symptômes similaires au paludisme
Selon des témoignages recueillis au cours de cette matinée scientifique, tous les patients qui ont souffert de cette maladie, présentaient de signes cliniques apparentés à ceux du paludisme.

Il s’agit notamment de fortes températures et des maux de tête. Mais, la différence se situe au niveau de douleurs et voir la paralysie de membres supérieurs et inférieurs, accompagnée de vomissements et manque d’appétit.

Et chaque cas presentait de signes distincts de l’autre. Ce qui rend complexe la prise en charge médicale.

RDC : le ministère de la Santé invité à déclarer «Chikungunya» comme une épidémie 3

Déclaration d’épidémie
En déclarant Chikungunya comme une épidémie, ont expliqué des experts, cela permettrait aux centres et laboratoires appropriés ainsi que le ministère de la Santé, à travers ses services indiqués, d’avoir plus d’éléments sur quoi communiquer et aussi de préparer des mesures de riposte.

A ce jour, seul un bon assainissement du milieu peut prévenir contre cette maladie qui se transmet par un virus dénommé «Aedes.»

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :