Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: le ministère du Budget initie trois jours de vulgarisation des procédures de passation des marchés publics

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC le ministère du Budget initie trois jours de vulgarisation des procédures de passation des marchés publics

Le Secrétaire Général du ministère au Budget, M. Pierre Mbuyi, a procédé, ce mercredi 13 avril 2022, à l’ouverture d’un atelier de trois jours sur la vulgarisation des procédures de passation des marchés publics en République Démocratique du Congo.

Cet atelier réunit plusieurs parties prenantes notamment l’Autorité de régulation des marchés publics, les experts du ministère du Budget, la Direction générale de contrôle des marchés publics, les représentants du secteur privé, et les membres de la société civile.

L’objectif principal poursuivi par ces assises est de créer une dynamique des acteurs et opérateurs intervenant dans ce secteur afin d’améliorer l’efficacité du système des marchés publics en RDC.

Selon le Secrétaire Général au Budget, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation sur les procédures de passation de marchés publics et constitue une occasion d’échanger sur les expériences accumulées, les problématiques identifiées et les perspectives envisageables entre les acteurs institutionnels et non institutionnels, les opérateurs économiques bénéficiaires des commandes publiques, les acteurs de la société civile ainsi que les indépendants tels que les académiciens ou chercheurs actifs dans le domaine de la gestion publique.

D’après lui, ces assises représentent un enjeu majeur pour la RDC.

« Une gestion efficace et efficiente de la commande publique est un réel atout de développement de notre pays dans la mesure où, entre autres, elle est de nature à permettre une bonne allocation des ressources dans notre économie. En ce sens, elle représente un important levier de politique économique pour la République Démocratique du Congo. » a-t-il indiqué.

C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler que le secteur des marchés publics représente un enjeu majeur en termes de développement car il consomme plus de 60% du budget d’investissement et son strict respect est un gage de bonne gouvernance des Finances publiques.

« Les marchés publics offrent l’opportunité d’émergence d’une classe moyenne en République Démocratique du Congo par la possibilité de booster les opérateurs économiques nationaux bénéficiaires des marchés publics. Elle est un atout pour l’amélioration de la qualité de la dépense publique et de la lutte contre la corruption. C’est pourquoi, suivant les assignations établies dans la Feuille de route générale des réformes gouvernementales sur le climat des affaires, je m’attends à ce que les participants réfléchissent sur les grandes lignes de la gestion des marchés spéciaux en partant des expériences accumulées ces douze dernières années dans la gestion de la commande publique. » a expliqué le Secrétaire Général au Budget.

De son côté, le Président du Conseil d’Administration de l’ARMP, Claudien Mulimilwa Byankubi, a insisté sur la connaissance des procédures de marchés publics. Il a invité les participants à plus d’assiduité pour une bonne apropriation.

De ces assises, trois résultats sont attendus. Il s’agit d’outiller les acteurs des marchés publics sensibilisés; les outiller sur les bonnes pratiques et sur l’architecture institutionnelle de la commande publique. Ensuite, il est question d’élaborer le projet de memento pour les praticiens des marchés publics congolais. Enfin, il faudra relever les éventuels chevauchements de compétences.

Agnès KAYEMBE

Advertisement

Edito

ZoomEco TV